DSK : pas nuancé au sujet de Fifty Shades, ça l'agace

Clément Solym - 03.01.2013

Zone 51 - Humour - Dominique Strauss-Khan - Fifty Shades of Grey - Nafissatou Diallo


Dans le contexte hystérico-politico-sexo-judiciaire qu'on lui connaît, quoi de plus normal que Dominique Strauss-Kahn se montre légèrement énervé du succès médiatique et commercial du livre de la Britannique E.L. James. En effet, selon nos confrères de L'Express, citant un proche de l'ancien patron du FMI, DSK est navré. Sur cinquante nuances de désolation. 

 

 

dsk

MCdeMtl, (CC BY-SA 2.0)

 

 

Pour mémoire, DSK a fait l'objet d'une accusation pour agression sexuelle, tentative de viol et séquestration, contre Nafissatou Diallo, le 14 mai 2011, à l'hôtel Sofitel de New York. Et c'est une transaction financière qui a permis de résoudre cette affaire. 

 

Peu après le début de cette histoire, c'est en lien avec l'affaire du Carlton de Lille, où son nom était rapproché de celui de Dodo la Saumure, dans une affaire de proxénétisme, que DSK rejaillissait dans l'actualité... DSK avait été mis en examen pour proxénétisme en bande organisée...

 

Alors, effectivement, les douces péripéties SM de Fifty Shades, cela lui passerait un peu au-dessus de la tête, à DSK

 

« Quand on se souvient de ce qui a été dit sur ses mœurs, et qu'on voit le succès de ce bouquin qui n'est rien d'autre qu'un bouquin de cul, on comprend que ça l'agace un peu », confie à l'Express, l'élu socialiste, resté anonyme. 

 

C'est que, dernièrement, précise l'Express : « DSK a souri, cet automne, en observant l'engouement du public pour la bluette érotico-pornographique de la Britannique E.L James, Fifty Shades of Grey. Il a regretté, amusé, devant l'un des députés socialistes qu'il voit régulièrement, l'hypocrisie morale des Français. »

 

Évidemment, 50 Shades, c'est du petit lait dans le pays de Sade...