Échos d’atelier : jazz et tango, dans un historique atelier d'imprimeur

Victor De Sepausy - 28.05.2019

Zone 51 - Insolite - imprimerie Mourlot - livre musique - imprimeur partition


Quoi de plus évident que d’associer des rythmes et une voix de jazz avec la mémoire d’un atelier d’imprimeur ? Fille de l’éditeur Pierre Seghers et de la romancière Colette Seghers, Virginie Seghers n’a pas véritablement choisi les livres. Pour son troisième album, intitulé Échos d’atelier, la chanteuse revisite l’un des plus prestigieux ateliers : l’imprimerie Mourlot.


Virginie Seghers
 

Parmi les artistes qui franchirent le seuil de cet établissement, on se souviendra de Matisse, Picasso, Miro, Braque ou encore Cocteau et Chagall… Échos d’atelier est un jeu de correspondances entre 14 chansons originales de Virginie Seghers et un lieu, qui « ressemble à la vie ». Inspirées d’une œuvre, d’un outil, d’un regard, d’une atmosphère singulière, elles invitent au voyage. 

Ses parents, explique-t-elle « [m]’avaient initiée, dès l’enfance au monde de l’imprimerie et des ateliers d’art. Nous avions alors rencontré Fernand Mourlot, l’artisan du renouveau de la lithographie d’art à Paris. L’odeur de l’encre, le bruit sourd des machines, la vue des papiers imprimés qui sèchent comme du linge sur des fils... un univers familier a récemment rejailli de la fontaine aux souvenirs », se souvient Virginie Seghers. 



 
L’œuvre se dédouble et se décline : un beau-livre de 80 pages, accompagné d’un CD et un coffret d’art, avec quatre lithographies originales (voir ci-dessus) signées de Jean-Michel Alberola, Titouan Lamazou, David Lynch et Nicolas Vial. Le coffret contient lui un vinyle. 

Petit extrait : 
 


Les chansons, elles, ont pour titres des références au monde de la ponctuation, des polices — Points de suspension ou Garamond — et bien d’autres univers musicaux et artistiques qui se dessinent. « Poésie, lithographie et musique se répondent », et quand c’est du tango qui nous emporte sur le Garamond, on se dit que les réponses vont vite.

En voici une autre, Numéro suspendu :

   


Le beau livre est proposé à 35 €, tandis que le coffret d’art est vendu 1400 €. L’ensemble des bénéfices d’Échos d’atelier sont destinés à un fonds de dotation « L’atelier d’art de Montparnasse », dont la vocation est de protéger le patrimoine, d’encourager la transmission des savoir-faire et de soutenir le renouveau de l’art lithographique. « Échos d’atelier est donc, aussi, une aventure généreuse », indique le site.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.