Eight & Bob : le parfum de JFK caché des nazis dans des livres

Nicolas Gary - 20.08.2013

Zone 51 - Insolite - assassinat de JFK - parfum - France


En 1937, JFK, futur président assassiné des États-Unis est en voyage en France, en tant qu'étudiant. Il se lie d'amitié avec un Français, et engage la conversation sur le... parfum qu'il porte. Il s'avère que le jeune homme est Philippe Fouquet, un parfumeur amateur, qui finira par laisser à l'hôtel de JFK un échantillon « du glamour à la française que votre personnalité américaine n'a pas ». 

 

 


 

 

De retour sur ses terres natales, JFK s'empresse de faire découvrir la fragrance à ses proches, et réclame à Fouquet de lui faire parvenir de nouveaux échantillons, et notamment « un autre pour Bob », en l'occurrence, Robert Kennedy. Le parfumeur s'exécute, et étiquette les flacons, Eight & Bob. 

 

Or, le parfum devient si populaire que les stars d'Hollywood en réclament, mais la Seconde Guerre mondiale approche, et dans un accident de voiture, Philippe Fouquet meurt. Le majordome de la famille, qui l'avait aidé dans ses créations, poursuivra l'avitaillement, qu'il devra malgré tout interrompre. Quand les nazis occupent la France, il cache les flacons dans les livres évidés pour éviter que les soldats ne le trouvent. 

 

Depuis, la recette s'était perdue après la guerre, et ce n'est que l'an passé que la famille a remis la main dessus, et repris la production. Eight & Bob retrouvera le chemin des parfumeries, avec un écrin tout spécial, dans un livre, spécialement découpé pour l'occasion. Il sortira le 22 novembre, pour coïncider avec le 50e anniversaire de la mort de Kennedy. 

 

 

 

 

« Il sent quelque chose de très proche de la version des années 40. C'est pimpant », assure la marque. Une formule boisée à la vanille top secrète, extraite d'une plante baptisée Andrea par Fouquet, et qu'il avait découverte au Chili. Elle ne peut être récoltée qu'entre décembre et janvier, avec 7 % seulement de la récolte utilisable...

 

via Fashionista