Erri De Luca salué pour la pire scène de sexe de l'année

Antoine Oury - 01.12.2016

Zone 51 - Humour - Erri De Luca - Bad Sex in Fiction Award - scène sexe littérature


Bon an, mal an, la cérémonie des Bad Sex in Fiction Awards est devenue l'un des événements littéraires les plus attendus outre-Manche. Chaque année, la distinction revient à l'auteur qui a signé la pire scène de sexe de l'année dans un livre. C'est l'auteur italien Erri De Luca qui obtient la palme cette année.

 

Bad sex

(tup wanders, CC BY 2.0)

 

 

L'écrivain, poète et traducteur italien Erri De Luca a été déclaré vainqueur au cours d'une cérémonie organisée au In & Out (Naval & Military) Club de St James’s Square à Londres, ce 30 novembre 2016. Il succède ainsi au chanteur des Smiths, Morrissey, qui avait été désigné l'année dernière pour une scène de son premier romanList of the Lost.

 

La scène écrite par De Luca est extraite de son roman Il giorno prima della felicità, soit Le Jour avant le bonheur publié par Gallimard en 2010 dans une traduction de Danièle Valin, mais seulement publié en juillet 2016 par Allen Lane dans une traduction de Jill Foulston. Ce qui nous fait poser cette question : le traducteur ne devrait-il pas partager la récompense avec l'auteur ?

 

Quant au passage incriminé, l'auteur y décrit la relation sexuelle entre un Napolitain orphelin, narrateur du livre, et une femme qu'il avait aperçue il y a longtemps, sans jamais parvenir à l'oublier...

 

« Cet honneur vient s'ajouter à la longue liste des récompenses attribuées à De Luca. Ce lauréat nous rappelle que, même après le Brexit, Bad Sex ne connaît pas de frontières », a souligné le jury du prix, rapporte The Bookseller.

 

Nous ne nous risquerons pas à citer la scène en question, mais on y évoque notamment des sexes tendus tels « des ballerines sur pointes ».

 

Le résumé de Gallimard pour Le Jour avant le bonheur :

 

Nous sommes à Naples, dans l’immédiat après-guerre. Un jeune orphelin, qui deviendra plus tard le narrateur de ce livre, vit sous la protection du concierge, don Gaetano. Ce dernier est un homme généreux et très attaché au bien-être du petit garçon, puis de l’adolescent. Il passe du temps avec lui, pour parler des années de guerre et de la libération de la ville par les Napolitains ou pour lui apprendre à jouer aux cartes. Il lui montre comment se rendre utile en effectuant de menus travaux et d’une certaine façon, il l’initie même à la sexualité en l’envoyant un soir chez une veuve habitant dans leur immeuble. Mais don Gaetano possède un autre don : il lit dans les pensées des gens, et il sait par conséquent que son jeune protégé reste hanté par l’image d’une jeune fille entraperçue un jour derrière une vitre, par hasard, lors d’une partie de football dans la cour de l’immeuble. Quand la jeune fille revient des années plus tard, le narrateur aura plus que jamais besoin de l’aide de don Gaetano… Dans la veine de Montedidio, ce nouveau livre du romancier italien s’impose comme un très grand roman de formation et d’initiation.

 

Le Bad Sex in Fiction Award est décerné chaque année depuis 1993, mais son contrepoint a été créé cette année avec le Good Sex in Fiction Award...