Errol Flynn, un espion nazi, un biographe persiste

Clément Solym - 27.06.2009

Zone 51 - Insolite - Errol - Flynn - espion


Derrière l'acteur excentrique aux mille et une histoires se serait dissimulé durant des années un sympathisant nazi, dont la haine des juifs l'aurait introduit dans des milieux douteux.

C'est ce que le Britannique Charles Higham annonçait dans une biographie datée de 1980, où il accusait l'acteur d'accointance avec Hitler, d'espionnage avant et durant la Seconde Guerre mondiale, et plus si affinités.

Si d'autres biographes ont rejeté en masse ces hypothèses, trente ans ou presque, après, Charles n'en démord pas. « Il ne fait aucun doute que Flynn avait des sympathies pour les nazis et a collaboré comme tel avec eux, si ce n'est comme agent véritable », soutient-il.

Un message bien désagréable à entendre alors que l'on fête en Tasmanie le centenaire de Flynn. Selon le biographe, l'acteur se serait violemment fait remarquer pour ses orientations antibritanniques puis ses vues nazies dès 1934 et « il ne plane aucun doute sur sa participation dans les meurtres perpétrés par les nazis », ajoute-t-il.

Résolument antisémite, et plus précisément anti-juif, la famille irlandaise catholique dans laquelle Flynn a grandi était un ferment favorable à l'orienter de la sorte, tout particulièrement dans un début du XXe siècle où le racisme était courant. Mais ses amitiés dans les années 30, avec notamment un jeune médecin autrichien, Hermann Erben, montreraient des éléments assez révélateurs.

Charles évoque un de leurs échanges où Flynn écrit : « Je souhaite que nous puissions apporter Hitler ici pour enseigner à ces Isaac une ou deux choses. » Ici, ce sont les États-Unis...