Espagne : un ministre en larmes, un écrivain furieux

Clément Solym - 26.10.2010

Zone 51 - Insolite - merde - ministre - depart


Petite crise de nerfs de l'écrivain Arturo Pérez-Reverte, qui a balancé dans les dents de l'ancien ministre espagnol des affaires étrangères un uppercut bien senti.

C'est avec un joli tweet bien virulent que l'écrivain a témoigné de sa manière de penser. (son Twitter)

« Se es un mierda cuando uno demuestra públicamente que no sabe irse. De ministro o de lo que sea. » Le français est tellement proche, qu'il est presque inutile de traduire.


Un message bien compris, et rediffusé par plusieurs des followers de l'écrivain. À l'origine de cette vive réaction, la crise de larmes de Miguel Angel Moratinos, qui a quitté le gouvernement espagnol et s'est effondré publiquement, jeudi, à la chambre des députés.

Remplacé par Trinidad Jimenez, le ministre, qui n'en avait probablement pas eu assez, en a repris une couche, avec une seconde volée de bois vert. « Et puis Moratinso, qui geint en public, est une merde finie. »

Bon, ça, c'est dit. Et comme la vidéo vous le montrera, on peut en effet trouver qu'il y a un certain manque de dignité. En même temps, vous préfériez le départ de Giscard ?