medias

Esthétique et utile, la bibliothèque comme traitement acoustique, par Vincent Magni

Camille Cado - 26.06.2020

Zone 51 - Insolite - composition livres art - geisha sculpture livres - vincent magni sculpture


Objets sacrés, les livres ne sont pas pour autant protégés contre le passage du temps et ses terribles conséquences : pages jaunies, encre à demi effacée. Mais que faire de ces ouvrages une fois usés et illisibles ? Pour les plus chanceux, ils se retrouveront peut-être dans les mains d’artistes, qui s’adonnent à leur redonner une deuxième vie à travers des compositions originales... Vincent Magni, sculpteur, est de ceux-là.

 

Réalisée par Vincent Magni, sculpteur originaire de Saint-Étienne, la composition mesure 6 mètres sur 3, et aura nécessité au total près de 4000 livres. Un monument impressionnant, conçu en une quinzaine de jours seulement, confie l’artiste, contacté par ActuaLitté.

Il s’agit évidemment d’ouvrages usés, destinés à la déchèterie, précise-t-il. « J’ai commencé à récupérer des livres hors d’usage depuis un bon bout de temps déjà. Et après avoir rassemblé un nombre de palettes suffisant, j’ai commencé mes croquis », se souvient Vincent Magni.

Et puis, le tri des ouvrages en fonction de la couleur de la tranche, des essais et la construction des bibliothèques. Une ébauche à même le mur a également été dessinée.
 
Le traitement acoustique : reconversion pour les livres papiers 

Composition esthétique, cette construction a aussi vocation à être utile en optimisant le son à l’intérieur d’une même pièce. « En réalité, ce mur n’est que le premier jet d’un projet de traitement acoustique de plus grande envergure », nous explique l’artiste. 

L’installation était initialement prévue pour une salle de spectacle de la Poèterie, un village d’artistes dont Vincent Magni est à l’origine. « J’ai d’abord voulu essayer de la réaliser dans mon atelier, puis je me suis dit que ce serait plus sympa de faire apparaitre un motif avec les tranches, d’où la geisha. »
 
La salle accueillera concert, spectacles vivants et un peu de restauration. En cours de réalisation, le mur est bien plus grand et la composition requiert près de 80.000 livres. La technique sera similaire : utiliser des livres hors d’usages retournés. « Des motifs apparaitront également », souligne l’artiste.

Si le projet a d’ores et déjà été entamé, il est pour le moment en suspens. « Nous sommes arrivés au bout de notre stock de livres », reprend Vincent Magni.

En attendant de découvrir la composition finale, voici un avant-gout de la réalisation : 
 



Photographie : composition de Vincent Magni, via Facebook



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.