Faut-il se scarifier pour rencontrer JK Rowling ? Non.

Nicolas Gary - 16.03.2017

Zone 51 - Insolite - cicatrice Harry Potter - rencontrer Rowling auteure - Luigi Datome basketteur


Du haut de ses 2,03 m et de ses 98 kg, le joueur de basket Luigi « Gigi » Datome, a récemment été blessé au cours d’un match, début mars. Chose amusante, la cicatrice qu’a occasionnée cette blessure – sans conséquence – lui a inspiré un post foudroyant, pourrait-on dire.

 

 

 

L’attaquant italien joue pour l’équipe Fenerbahçe, et contre Galatasaray Odeaban, il s’est trouvé dans une vilaine situation. Le championnat de Turquie battait son plein, et les journalistes, facétieux, ont trouvé que sa cicatrice ressemblait étrangement à celle d’un certain... Harry Potter.

 

Et le basketteur, qui manifestement partage une certaine passion pour les livres de JK Rowling, profite de l’occasion pour tenter de joindre la romancière. On se souvient que Kobe Bryant, retraité des Los Angeles Lakers, avait lui-même affirmé à plusieurs reprises son plaisir à lire les livres de Potter.

 

 

 

« S’il vous plaît, les gars, taguez-moi avec JK Rowling sur cette photo, c’est la seule chance que j’ai de la rencontrer », assure le joueur. En effet, la photo montre une cicatrice qui ressemble fortement à celle qu’infligea Celui-Dont-On-Ne-Prononce-Pas-Le-Nom à bébé Harry, en forme d’éclair.

 

 

 

Et que se passe-t-il ? Tout simplement que l’auteure britannique, qui réagit au moindre mouvement sur Twitter, a répondu au basketteur. « Je viens juste de voir cela ! Pour info, personne n’a besoin d’une coupure en forme d’éclair à la tête pour me rencontrer. Portez-vous bien », réplique la romancière, le lendemain même.

 

 

 

Devra-t-on conclure qu’à l’occasion du match qui a causé cette cicatrice, l’équipe d’en face a tenté de tuer Gigi Datome, comme Voldemort avait cherché à se débarrasser d’Harry Potter ?