Après des années de conflit, Godzilla est officiellement devenu un citoyen japonais

Antoine Oury - 01.06.2015

Zone 51 - Insolite - Godzilla - tourisme - Tokyo


Après des années de conflits avec les autorités et de tentatives clandestines pour entrer dans l'archipel, Godzilla a finalement obtenu son statut officiel de citoyen japonais. La créature créée par l'écrivain japonais de science-fiction Shigeru Kayana pour le cinéma, en réponse au King Kong de Hollywood, a tellement fait pour la ville de Tokyo qu'il est devenu la mascotte officielle de l'arrondissement de Shinjuku.

 

Les papiers de Godzilla

 

La hache de guerre serait-elle enterrée ? Le monstre radioactif Godzilla, Gojira dans l'archipel, a obtenu des papiers officiels, en bonne et due forme. Ils font de lui la mascotte officielle de l'arrondissement de Shinjuku, à Tokyo. Les différents arrondissements de la capitale ont chacun leur mascotte, afin de marquer une certaine identité, et d'identifier facilement la provenance des marchandises.

 

Si la ville de Kumamoto a choisi le mignon Kumamon — élue mascotte préférée des Japonais en 2011 —, l'arrondissement de Tokyo n'a pas hésité à choisir le redoutable monstre. Il faut dire que Godzilla a une histoire particulière avec le lieu : c'est à Shinjuku que se trouve le célèbre cinéma Toho, d'après le nom des studios à l'origine de la série originelle des films Godzilla.

 

Un hôtel s'est d'ailleurs récemment installé au-dessus du cinéma, avec une énorme tête de Godzilla qui crève le toit de l'établissement... Ambiance. Au cours de ses aventures, Godzilla a semé la terreur trois fois à Shinjuku : dans Godzilla (1984), Godzilla vs. King Ghidorah (1991) et Godzilla 2000 Millennium (1999). La date de naissance de la bête est fixée au 9 avril 1954, jour de la sortie du premier film Godzilla.

 

(via Comic Book)