Google Nose : la recherche olfactive passe en version bêta

Nicolas Gary - 01.04.2013

Zone 51 - Humour - recherche olfactive - Google Nose - échantillons


S'il est possible de chercher et de trouver d'importantes quantités d'informations, au travers du moteur de recherche Google, la société a découvert qu'il « manquait un élément important ». Et c'est, bien évidemment, en ce premier avril  qu'elle décide de lancer le produit révolutionnaire : Google Nose.

 

 

 

 

En effet, « certaines informations échappent à la vue », précise une ingénieure de la firme. Inspiré par un petit chien, dont la manière de « collecter les informations sur le monde qui l'entoure » est de tout renifler. Il cherche, et trouve, grâce à son flair. Et voilà que Google, qui ne manque pas de flair, décide de se lancer dans un truc qui relève de la science-fiction : la convergence sensorielle « acoustico-photo-olfactive ». 

 

Avec Google Noose Bêta, l'utilisateur peut désormais rechercher des odeurs, au travers d'un programme d'indexation d'arômes, qui a permis de constituer une base de données, reposant sur 15 millions d'échantillons. Cette fonctionnalité est compatible avec n'importe quel type d'appareil, de l'ordinateur de bureau aux appareils mobiles.  

Google NoseBÊTA s'appuie sur des technologies nouvelles et existantes pour vous proposer l'expérience olfactive la plus riche possible. Nos véhicules Street Sense ont analysé et indexé des millions de mètres cubes d'air. La fonctionnalité Android de détection des odeurs ambiantesrecueille des odeurs via la plate-forme mobile la plus sensible au monde. Compatible avec SMELLCD™ 1.8 ou version ultérieure (haute résolution) pour une précision et une fiabilité optimales.

 

« Nous vivons aujourd'hui à un rythme effréné, et nous ne prenons plus le temps de respirer le parfum des roses. » C'est le Petit Prince qui aurait été d'accord : « L'essentiel est invisible pour les yeux. » Et avec Google Noose, le parfum des roses est à portée de clic...

 

D'ailleurs, on s'amusera de la proximité sonore entre Google Nose et Google Knows.

 

Ce qui est fameux, c'est que cette technologie peut également s'appliquer aux livres, bien entendu, comme l'explique un billet du blog Google. C'est que dans le processus de numérisation des livres par Google Books, et grâce aux évolutions technologiques, les équipes sont désormais en mesure de « capter une partie des odeurs, durant le processus de numérisation, puis de les intégrer au niveagateur quand on regarde un aperçu des titres dans Google Book Search ». 

 

Et de proposer plusieurs ouvrages qui profitent déjà de cette fonctionnalité : 

 

 

« Il faut le sentir pour le croire », promet Google, qui propose d'expérimenter son service, à cette adresse. Avec en outre, un filtre SafeSearch qui permet d'éliminer les mauvaises odeurs de ses recherches. 

 

La vidéo est complètement... fictionnelle bien entendu 

 

 

[publié le 1er avril, joyeux poisson !]