Harry Potter : un site (trop) officiel du ministère de la magie

Nicolas Gary - 25.12.2013

Zone 51 - Insolite - ministère de la Magie - Harry Potter - gouvernement britannique


Un certain Andy Brown, membre du programme Entrepreneur First, qui a beaucoup travaillé avec les services numériques du gouvernement cette année, vient de se distinguer en créant un site autour de Harry Potter. Un énième ? Eh bien, oui, mais celui-ci a le mérite de proposer une conception graphique troublante, pour les citoyens britanniques qui seraient coutumiers du portail officiel... du gouvernement britannique !

 

 

 

 

 

 

Troublante confusion, pour qui se précipiterait sur le site Ministry of Magic, qui dispose des mêmes éléments graphiques, ou peu s'en faut, que celui du GOV.UK, la petite couronne royale se retrouvant sur les deux... 

 

« Ce que nous faisons :  Nous sommes le corps législatif représentant toutes les personnes magiques du Royaume-Uni. Nous sommes responsables et supervisons toutes les instances de la magie dans le Royaume-Uni. Donc nous sommes responsables de la protection des Moldus britannique et du maintien de l'anonymat de la communauté magique. Le MoM est constitué de douze principaux ministères qui supervisent des domaines spécifiques d'intérêts autour de la magie », peut-on lire, avec tout le sérieux administratif qui caractérise ce type de littérature.

 

D'autres messages à but informatifs, comme un véritable portail gouvernemental officiel, sont également présents, à découvrir, avec notamment, prévue pour le 12 juillet 2014, la commémoration de la défaiute de Celui Dont On Ne Prononce Pas le Nom....

 

Le site n'a vraiment qu'une vocation éphémère d'hommage à l'univers d'Harry Potter, puisque seule sa page d'accueil est réellement construite. Tous les liens renvoient vers une Error 404, Page not Found avec un petit gif animé tout à fait de circonstances : Confundus !

 

 

 

 

Bien entendu, c'est Arthur Weasley, sorcier de sang pur, dans l'univers d'Harry Potter qui a été nommé à la tête du Department of International Magical Coopeartion, tout à fait dans l'esprit du livre, tandis que Nymphadora Tonks, elle, dirige le Department of Magical Law Enforcement (le ministère de la Justice, en somme...).

 

via The Next Web