Hemingway : "En tant que mec, T.S Eliot peut aller se faire foutre"

Julien Helmlinger - 18.08.2014

Zone 51 - Insolite - Ernest Hemingway - T.S Eliot - Critique


Le Nobel de littérature 1954, Ernest Hemingway, passé maître dans l'art de la litote, aimait à faire passer des messages dans ces phrases laconiques laissant entendre davantage que ce qui s'y trouve écrit. Ce qui ne l'empêchait pas d'être plutôt direct lorsqu'il s'agissait pour lui de dire du mal de ses pairs écrivains. Ses cibles furent visiblement plusieurs à se faire servir du « Kiss my ass ». Ce fut notamment le cas de F. Scott Fitzgerald, mais aussi le lot de T.S Eliot, auquel Hemingway accordait néanmoins de réelles qualités de poète et de critique.

 

 

CC by 2.0 par Toronto History

 

 

Le poète, dramaturge et critique T.S Eliot, américain naturalisé britannique, s'est hissé parmi les références de la poésie moderne anglophone du début du siècle dernier. En revanche, la postérité ne conserverait pas de lui l'image d'un homme sympathique. Ernest Hemingway, bien qu'admiratif de la plume de son pair, partagea son avis à ce propos au fil d'une lettre adressé à l'éditeur et écrivain Harvey Breit. Le courrier date du mois de juillet 1950.

 

Dans sa correspondance, Hemingway reconnaît ainsi à Eliot les qualités de « sacrément bon poète et critique équitable ». Mais il précise toutefois dans la même phrase que son confrère peut tout juste « embrasser mon cul [aller se faire foutre, en bon français, NdR] en tant qu'être humain ». L'influence d'Eliot sur Hemingway, bien malgré ce dernier, transparaîtrait notamment dans le partage d'une certaine notion de « corrélat objectif ».

 

Le concept originalement utilisé par l'artiste américain du XIXe siècle Washington Allston fut plus largement popularisé avec la publication de The Sacred Wood, Essays on Poetry and Criticism. Avant qu'il ne soit récupéré par Hemingway à son tour, Eliot soutenait ainsi : 

Le seul moyen d'exprimer l'émotion dans la forme de l'art est de trouver un « corrélat objectif » ; en d'autres termes, un ensemble d'objets, une situation, une chaîne d'événements qui seront la formule de cette émotion particulière ; de telle manière que, quand les faits extérieurs, qui doivent aboutir à une expérience sensorielle, sont donnés, l'émotion est immédiatement évoquée.

Ne reste plus qu'à apprécier toute l'émotion véhiculée par la pique de Hemingway.