Henri Guaino parle de 'la vulgarité effrayante' du livre de Bachelot

Clément Solym - 02.07.2012

Zone 51 - Insolite - Henri Guaino - Roselyne Bachelot - A feu et à sang


Du temps qu'il était conseiller spécial de l'Élysée, à la solde de Nicolas Sarkozy, Henri Guaino était plus que pressenti pour signer le livre du président de la République. Un bouquin qui devait sortir chez XO Éditions. « Si l'on nous a attribué ce livre, c'est que nous avons été l'éditeur du président, mais nous n'avons aucune publication de prévue le concernant », expliquait la maison. 

 

Or, le livre n'est finalement jamais sorti, certains n'hésitant pas à dire que c'est tout simplement ce qui a coulé la campagne de Sarko. 

 

Et voilà que, depuis la déconfiture, certains sortent de leur devoir de réserve, Roselyne Bachelot en tête de liste. L'ancienne ministre a dégainé un ouvrage, qui raconte l'envers du décor durant la campagne présidentielle, dans le camp de l'UMP. Et elle dézingue, la Roselyne, à tout va, avec un titre, A feu et à sang, particulièrement évocateur. Tout le monde en prend pour son grade, même les dégradés... (voir politique.net pour les petites phrases sauce piquante.)

 

 

A feu et à sang. Carnets secrets d'une présidentielle de tous les dangers

A retrouver dans notre librairie

avec Decitre

 

 

Mais que se passe-t-il, quand les rangs de l'UMP se relâchent ? Eh bien, un certain Henri Guaino, nègre pressenti, se change en critique littéraire, et casse de la Bachelot à tout va, à son tour. Le député des Yvelines y va de bon coeur, estimant que l'ouvrage est « d'une vulgarité effrayante ». 

 

Et de mettre en garde, chez France Info : « Je ne commente pas à un livre d'une telle vulgarité de pensée, d'attitude, de comportement ; les auteurs, ils ressemblent souvent à leur livre [...] c'est d'une profonde vulgarité. » Surtout que l'intéressée aurait fait « des pieds et des mains pendant cinq ans pour être ministre et pour rester ministre », et en oublie désormais de conserver un tant soit peu de dignité...

 


Henri Guaino : le livre de Roselyne Bachelot est... par FranceInfo