Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Histoire de la mystérieuse odeur des livres

Louis Mallié - 06.06.2014

Zone 51 - Insolite - Livres anciens - odeur - Scientifique


D'où vient l'odeur des livres ? Pour de nombreux bibliophiles (avouons-le), le parfum des pages et des reliures ne sont pas étrangers aux plaisirs de lecture, et l'avancée des tablettes pourrait même être à l'origine d'une nouvelle nostalgie pour ce genre de détail... C'est pourquoi le web magazine compoundchems'est proposé de regarder d'un peu plus prêt l'origine de ce parfum si mystérieux - et essentiel.

 

 

 

Qu'ils soient neufs ou anciens, les livres possèdent une odeur qui fait leur identité auprès du lecteur - au moins en temps qu'objet. Si elle paraît bien déterminée pour chacun, l'odeur est pourtant le produit dès plusieurs éléments qui composent le livre. À commencer par celle de la dégradation de la cellulose et de la lignine, principaux composant du bois, et donc des pages.

 

Dans une étude menée par les scientifiques de l'University College de Londres rapportée par Première, on apprend également que l'acidité du papier employé au XIX et XXe siècle serait la première cause de dégradation de ses ouvrages… et donc de leur effluve si remarquable ! Les ouvrages plus anciens, fabriqués par les premiers imprimeurs tiendraient en revanche leur bon état de conservation de la pureté de leur papier : seules quelques moisissures seraient la principale cause de leur vieillissement.   

 

D'autres ingrédients viendraient se mêler à la recette complexe de fragrances des livres. On peut ainsi également noter celle des différentes ancres employées par les imprimeurs - et donc des différentes évolutions, qu'elles subissent selon la nature du papier. Les polymères des colles employées pour les reliures joueraient également un gros rôle dans l'identité du parfum qui émane des vieux ouvrages. 


Et oui, comme pour les vins, chaque livre a son bouquet - et peut-être aussi riche ! Ne reste ensuite qu'à le déguster...