Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Hommage : des personnages des romans de Roald Dahl en Lego

Antoine Oury - 14.09.2017

Zone 51 - Insolite - Roald Dahl Lego - Roald Dahl romans - Roald Dahl


Chaque année, le 13 septembre est un jour particulier pour les amateurs de littérature : c'est l'anniversaire de Roald Dahl, né le 13 septembre 1916. En guise d'hommage, le Roald Dahl Literary Estate, qui gère les droits des œuvres de l'auteur décédé, et la firme Lego ont semé un peu partout au Royaume-Uni des statues faites de briques en plastique représentant les personnages sortis de l'imagination de l'écrivain.




 

Duncan Titmarsh est l'un des seuls professionnels habilités par Lego à réaliser des sculptures de briques de plastique, et il n'a pas ménagé sa peine pour le Roald Dahl's Day. Aidé par son équipe, tout de même, il a empilé 102.937 pièces pour créer ces 6 personnages tirés des romans de Dahl. Entre 8850 et 36.517 briques ont été utilisées pour les personnages, qui mesurent environ 1 mètre chacun.

 

On retrouve ainsi, de gauche à droite sur l'image, Matilda, du roman du même nom, Sophie, du Bon Gros Géant, James, de James et la Pêche Géante, Charlie, de Charlie et la Chocolaterie, Billy, du roman Les Minuscules, et Georges, de La Potion magique de Georges Bouillon.

 

Dix choses que vous ignorez sur Roald Dahl

 

Ces personnages ont pris place dans six lieux du Royaume-Uni : le Château de Cardiff, le National Trust Giant’s Causeway, en Irlande du Nord, la bibliothèque centrale de Manchester, la gare de Nottingham, le Cambridge Theatre de Londres et enfin l'Eden Project, complexe environnemental des Cornouailles. 
 


Roald Dahl a même eu droit à un hashtag spécial pour le #RoaldDahlsDay...

 

<

>

 

Un Charlie tout noir ?
 

Outre-Manche, les éditeurs ont bien sûr rivalisé d'imagination pour proposer de nouvelles éditions et autres textes inédits liés à Roald Dahl, dont une biographie signée Donald Sturrock qui révèle notamment que Roald Dahl avait en tête un héros noir pour Charlie et la Chocolaterie, ce que confirme la veuve de l'auteur Liccy Dahl.

D'après Sturrock, c'est l'agent de Roald Dahl qui l'aurait dissuadé : « [Elle] pensait que c'était une mauvaise idée d'avoir un héros noir. Elle disait que les gens auraient demandé : “Mais pourquoi ?” », explique-t-il à la BBC.