Howard Engel : l'écrivain qui ne savait plus lire

Clément Solym - 25.10.2012

Zone 51 - Insolite - Howard Engel - Cerveau - Aphasie


En 2001, un romancier canadien à succès, versant dans le mystère et les aventures de détectives, a subi un trouble cérébral qui a bien failli mettre un terme à sa carrière d'écrivain. Howard Engel, alors âgé de 70 ans, a perdu du jour au lendemain sa faculté de lecture, sans oublier toutefois comment écrire. Un paradoxe, tandis que l'on associe habituellement ces deux capacités, pour une affection communément appelée l'aphasie visuelle.

 

 

 

Howard Engel s'est levé un beau matin, comme si de rien n'était. Sans rompre avec ses habitudes matinales, un de ses premiers réflexes fut alors de se saisir de son journal, afin d'y lire les dernières nouvelles.

 

Mais, ce jour-là, il fut subitement envahi par une sensation étrange en tentant de déchiffrer l'imprimé. C'est fort surpris qu'il se rendît compte qu'il ne savait plus lire. Une sorte de distorsion l'empêchait de reconnaître les lettres couchées sur le papier, l'aphasie visuelle.

 

Ce trouble met en relief le fait que la partie du cerveau contrôlant l'écriture n'est pas la même que celle qui gère la lecture. Ainsi, en raison d'un dysfonctionnement de communication entre les deux hémisphères du cerveau, le lecteur atteint d'aphasie se met à confondre les lettres.

 

Intrigué, Howard Engel a multiplié les expériences pour comprendre ce qui lui arrivait, et il se rendit finalement compte qu'il savait toujours écrire. Cependant, au bout d'un moment, ses propres écrits lui devenaient indéchiffrables.

 

Avec le temps, l'auteur canadien a finalement développé une technique lui permettant de déchiffrer des textes. Pour se faire, pendant sa lecture, il a besoin de tracer les caractères imaginairement, que ce soit avec le doigt ou simplement la langue.

 

Et malgré ce trouble, Howard Engel a trouvé le courage d'écrire deux nouveaux romans depuis...

 

Vidéo réalisée par NPR