Il peint les 34 chants de L'Enfer de Dante sur des violons

Nicolas Gary - 13.01.2020

Zone 51 - Insolite - violons Divine Comédie - Dante Italie commémoration - violons illustrations Dante


L’année 2021 sera consacrée au « poète suprême », Dante Alighieri, célébrant le 700e anniversaire de sa mort à Ravenne. On découvre ici et là différentes initiatives artistiques mettant en scène l’œuvre de l’Italien. Leonardo Frigo, un Vénitien installé à Londres, sidère actuellement la toile.


 

Combiner musique, littérature, artisanat et design : le projet est d’envergure, mais relevé avec brio. Il a en effet transposé La Divine comédie, et plus spécifiquement L’Enfer, sur 33 violons et un violoncelle. 34 instruments, retraçant l’ensemble des 34 chants du premier poème : chacun illustre des scènes et des personnages essentiels du texte de Dante.

« L’Enfer m’a toujours inspiré, depuis que je suis enfant : je peux probablement dire qu’il m’a appris à imaginer et rêver », indique l’artiste. 

Tout d’abord, concevoir et dessiner : avant de se mettre à peindre sur les violons, tout un travail préparatoire s’impose. Et une grande dose de patience : il lui faut entre 150 et 200 heures pour créer un violon complet. 

Son projet, il l’a débuté en 2015, avec cette idée de consacrer à chaque instrument un chant complet. Et c’est du texte qu’il partait : d’abord, lire, avant de conceptualiser les illustrations. Une fois ces dernières achevées, il peint à l’encre de Chine sur les violons, avec des pointes de différentes épaisseurs. 

 

 
Il faut attendre que l’ensemble sèche, avant d’appliquer un vernis qui fixera l’image — et assembler les cordes, pour que l’œuvre soit complète et l’instrument utilisable. 

Mais Leonardo Frigo ne s’arrête pas là : il accompagne toutes les pièces d’un texte descriptif en anglais et en italien, pour mettre en évidence certains éléments et proposer une analyse des détails.  

À ce jour, plus de 103.000 personnes suivent avec passion ses publications sur Instagram, et l’artiste est sursollicité à l’approche des commémorations. Une avant-première a d’ailleurs été organisée à la Royal Institution of Great Britain de Londres. 



 
La possibilité d’une exposition itinérante se dessine actuellement — et bien entendu, la ville de Ravenne où mourut le poète serait idéal pour l’entamer.

Sa dernière pièce s’est consacrée à Pompei et il a récemment achevé des séries autour des 7 péchés capitaux ou encore des Quatre saisons de Vivaldi. 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.