Ils ont tué Saviano : exercice de provocation à la morgue

Clément Solym - 25.06.2010

Zone 51 - Insolite - saviano - morgue - tuer


Roberto Saviano, le corps nu et pâle, presque froid, recouvert d'une simple serviette blanche, et allongé sur un tissu vert... en titre de la photo Hanno Ammazzato Saviano... Ils ont tué Saviano... « Je trouve que le montage de ma mort à la morgue est de mauvais goût », commente pour sa part Roberto.

C'est que la prochaine couverture du numéro de Max, qui est dans les kiosques italiens dès aujourd'hui n'est effectivement pas des plus enjouées. La campagne vise avant tout à apporter son soutien au romancier qui est sous protection judiciaire, explique le rédacteur en chef, mais tout le monde ne le vit pas aussi bien.


« Une provocation, une image forte », précise le magazine, quand d'autres estiment qu'il s'agit de la goutte d'eau qui fait déborder la morale, et ce que l'on peut accepter venant de Max, qui n'en est pas à son coup d'essai en la matière.

Quant à l'écrivain ? Pour lui, cette photo est simplement et profondément irrespectueuse envers ceux qui, quelle qu'en soit la raison, sont menacés par la pègre. Toute sa famille a été choquée en découvrant cette image. « Toutefois, que tout le monde se rassure, je n'ai pas l'intention de mourir. »

Il ne précise par ailleurs pas s'il y aura un dépôt de plainte contre le magazine.

Paradoxalement, l'attaquant du Milan AC (oui, je sais, c'est une équipe de foot...) Marco Borriello, s'est peu après rétracté, revenant sur des déclarations peu élogieuses à l'égard du journaliste. Selon lui, Roberto avait profité de la ville, en avait abusé (on parle de Naples), alors que jamais les gens n'avaient jamais autant été assimilés aux malversations, à la corruption ou à la mafia.


Les livres de Roberto Saviano sur Comparonet