Ils sautent en parachute et se prennent pour Harry Potter jouant au Quidditch

Nicolas Gary - 10.05.2016

Zone 51 - Insolite - Quidditch saut parachute - Harry Potter Quidditch - Rowling Potter Quidditch


Le Quidditch, célèbre jeu inventé par JK Rowling, s’est depuis longtemps décliné sur terre. Dans les romans d’Harry Potter, les apprentis sorciers chevauchent un balai volant et tentent d’attraper le vif d’or. Sauf que trouver un pareil destrier magique, de nos jours, reste rudement compliqué. Trois grands malades ont alors décidé de sauter en parachute, pour s’offrir des sensations fortes, au plus près de la réalité du jeu.

 

 

 

C’est équipés d’un simple ballon gonflable que les trois sauteurs ont décidé de se lancer dans l’aventure. Un balai entre les jambes, les voici lancés dans une partie endiablée de Quidditch, à 14.000 pieds. 

 

À moins de trouver des jetpacks efficaces, les trois compères ont certainement trouvé la meilleure manière de se rapprocher de leurs héros. Le saut en parachute reste particulièrement physique, mais il devient plus difficile de défendre son camp au fil de la chute. Après tout, quand on est un Moldus, on fait comme on peut. La vidéo a été sponsorisée par une marque de téléphonie mobile ETB.

 

 

 

Le sport se joue actuellement à travers des compétitions nationales et européennes. ActuaLitté était parti à la rencontre de l’équipe de France de Quidditch, les Titans. L’International Quidditch Association est née en 2010 et, l’année suivante, c’est elle qui organise la cinquième Coupe du Monde à New York, un tournoi rassemblant 96 équipes des États-Unis du Canada, de Finlande, et plus de 10 000 spectateurs. Le Quidditch s’implante aujourd'hui de plus en plus en Europe. 

 

La France avait fait son entrée en 2012 dans l’aventure, et c’est en 2014 que le sport fut officiellement ouvert à la compétition.

 

« Le quidditch est forcément mixte, la règle, c’est 4 garçons ou filles pour 2 personnes du sexe opposé sur le terrain. De plus, la discipline reconnaît bien plus que le sexe féminin et masculin, elle s’intéresse à tous les genres tels que les transgenres (personnes qui font la démarche de changer de sexe) ou les fluides (personnes qui s’identifient à un autre sexe) », précisait Denis Jourdan, capitaine de l’équipe de France.