INSITU : une lecture à 70 mètres au-dessus de l'eau, ça vous dit ?

Antoine Oury - 10.07.2018

Zone 51 - Insolite - INSITU Bordeaux - lectures plein air festival - lettres du monde lectures


Le festival itinérant Lettres du monde, qui explore la Nouvelle-Aquitaine et les littératures du monde entier en fin d'année, propose pour la 4e année consécutive INSITU, une déambulation littéraire qui permet de découvrir textes et lieux dans Bordeaux Métropole. Un marathon qui a notamment emmené les lecteurs auditeurs en haut des piles du pont Chaban-Delmas, sur les toits de la base sous-marine, ou encore au cœur de serres municipales...


Une lecture INSITU, en 2017 (photo de Richard Nourry)
 

Le festival itinérant Lettres du monde, bien connu en Nouvelle-Aquitaine, propose en fin d'année plusieurs dizaines de rendez-vous dans autant de lieux de la région. Pour INSITU, dont l'édition 2018 se déroule les 14 et 15 juillet prochains, l'organisation propose aux lecteurs et auditeurs de l'accompagner dans ses pérégrinations. 

 

Le programme sur ces deux jours invite ainsi les amateurs de littérature et les autres à un marathon littéraire dans des lieux insolites ou méconnus de Bordeaux Métropole : le samedi 14, par exemple, le circuit démarre à 10h, au Stade André Moga de Bègles, se poursuit par une lecture à 11h15 sur un ponton qui trempe ses pieds dans la Garonne, avant de se diriger vers le chantier de la MECA, la maison de l'économie créative et de la culture en Nouvelle-Aquitaine.

 

À chacun de ces arrêts, un lieu à découvrir, mais aussi une histoire : Ma vie sportive, de Daid Storey, traduit par Camille Domecq, pour la première escale, puis Ce que murmurent les collines, de Scholastique Mukasonga, et enfin I.G.H., La trilogie de béton, de J.G. Ballard, traduit par Robert Louit. Sur les deux jours, ce sont au total 15 lectures qui sont proposées.

 

« L'idée était d'avoir un autre temps, où l'on ne mobilise pas la présence physique des écrivains, ce que nous faisons déjà lors de notre festival en novembre », nous explique Cécile Quintin, directrice de l'association Lettres du monde. « Quelque chose de plus ludique, de plus léger aussi, avec seulement 15 lectures réunies sur deux jours, de manière dense. »

 

La lecture à voix haute, assurée par des comédiens professionnels, et tournée vers les adultes, est alors devenue le terrain de jeux d'une déambulation où la surprise règne. « Nous essayons de trouver des lieux difficiles d'accès, ou surprenants, qui n'ont pas de liens avec le milieu du livre et, souvent, ne sont pas accessibles en temps normal », complète Mégane Peinturaud, chargée de communication de l'association. 

 

Cette année, 4 villes accueillent les lectures, gratuites et d'une durée de 20 minutes chacune : Bègles, Bordeaux, Saint-Médard-en-Jalles et Mérignac. Comme pour les autres éditions, l'idée est aussi que les lecteurs puissent suivre l'itinéraire proposé pour assister à plusieurs lectures : « L'objectif est de pousser sur les transports doux, avec le soutien de TBM, le réseau de transport de la métropole, pour redécouvrir sa propre ville ou les villes autour... »

 

2 ou 3 lieux sont repris d'une année à l'autre, comme le toit de la base sous-marine, à Bordeaux, mais les équipes s'efforcent chaque année de renouveler au maximum les propositions, avec un succès certain : la lecture sur le toit des piles du pont Chaban-Delmas de Bordeaux, à 70 mètres au-dessus de l'eau, ont rapidement fait « salle comble »... Pour chaque lieu, une rapide présentation est faite, pour introduire le cadre des 20 minutes de lecture qui suivront, assurées par les comédiens professionnels Jérôme Thibault, Gaëlle Battut et Alexandre Cardin.

 

<

>

 

Une jauge de 12 à 50 personnes, selon les lieux, en réserve l'accès aux plus rapides, dès l'ouverture des inscriptions. Bien sûr, certains sont frustrés, mais tout l'intérêt de ces lectures tient à leur aspect secret et intimiste. « Cela participe aussi à une volonté de légèreté qui nous évite de rentrer dans une logistique de sonorisation ou d'installation trop lourde », explique Cécile Quintin. Ce qui signifie aussi qu'aucune captation des événements n'est réalisée : il faut y être, c'est tout.

 

La lecture s'invite dans le métro
de New York

 

Cette année, il ne reste plus que quelques places pour des lectures au sein de la métropole, à cette adresse. Victime de son succès, INSITU a dû demander aux participants de s'inscrire pour 4 lectures, au maximum, pour permettre à un maximum de personnes d'en profiter. Pour l'année prochaine, l'équipe de Lettres du monde envisage à ce titre d'augmenter le nombre de propositions sur Bordeaux, voire de faire participer plus de villes, au-delà de la métropole.

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.