Instagram : après Les Kevin de l'édition, les éditions du Soviet éponge

Nicolas Gary - 24.09.2020

Zone 51 - Insolite - parodie comptes instagram - kévin édition satire - éditions Soviet éponge


Dans le tumulte de la rentrée littéraire, apparaissait en 2019 un îlot de résistance : depuis Instagram, les Kevin de l’édition ruaient dans les brancards. Un humour d’agent infiltré — des insiders, diable ?! — qui ravissait l’industrie trop heureuse de sourire de ses propres travers. Surtout quand cela tombait sur les voisins. Et puis, en janvier dernier, un chant du cygne, et tout s’arrêtait.


 

En période de crise sanitaire où l’on découvre la géographie française à travers non 50 nuances de gris, mais des déclinaisons de carmin, rubis, grenat ou grenadine, le rouge devenait la couleur du ralliement. Sans marteau ni faucille a germé un compte aux élucubrations instagrammiques ravissantes : faisant place nette autant que Place Rouge, les éditions du Soviet éponge reprennent le flambeau des Kevin.
Des clins d’œil bien sentis, à l’image de ce que les Kevin produisirent en leur temps, les éditions du Soviet éponge répondent en claironnant à la dépression ambiante. Depuis deux semaines, les voici, moins exclusifs peut-être que les Kevin — ou sont-ce les mêmes joyeux trublions débauchés et rempilant pour de nouvelles aventures ? « Éditeur de livres capillotractés. Le second degré est notre premier degré. » Certes, mais encore ? Enquête...
 


Le mystère restera entier : contactés par ActuaLitté, la maison qui arbore tout de même une belle étoile rouge comme aux plus belles époques des clubs de foot soviétiques, martèle et martèle — d’un marteau sur… une éponge — qu’elle préfère à la célébrité sa facétieuse intimité. « Nous sommes flattés de l’intérêt, porté, et si l’on peut faire rire quelques personnes, c’est bien l’essentiel », répond-on pudiquement quand on leur propose de nous expliquer leur initiative. Ce n'est plus de la poupée gigogne, mais de la poupée gigote...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Il paraît qu'une bonne équipe est une équipe affam.. motivée ! #éditionmétierpassion #bookstagram

Une publication partagée par Editions du Soviet Éponge (@editionsdusovieteponge) le



Seul mot d’ordre revendiqué, « apporter un peu de second degré parmi tous ces égos ». Alors, on s’en contentera, et d’un vibrant “Camarade” lancé depuis les messageries respectives, l’éditeur repart à ses Grandes Œuvres. Alors oui : satire dans tous les sens, sans prendre vraiment de précautions, matriochka contre le coeur, mais avec une douzaine de publications, l’éditeur apporte désormais sa pierre à l’édifice de la surproduction.

On sent bien que le principe est plutôt louvoyer que l'ouvrier, mais les travailleuses et travailleurs du livre s'en donneront à coeur joie – et leur employeur passera... l'éponge, évidemment.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

On commence la semaine sous de bons hospices, aux éditions du soviet éponge.

Une publication partagée par Editions du Soviet Éponge (@editionsdusovieteponge) le




D'ailleurs, quelqu'un sait qui était derrière les Kevin ?

Dossier - Lecteurs, communauté et réseaux sociaux : promouvoir le livre


photo : L'Ouvrier et la Kolkhozienne de Vera Ignatievna Moukhina, 1937


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.