Jamel Debbouze attaque la présidence de Joe Dalton, avant Hollande

Julien Helmlinger - 17.06.2013

Zone 51 - Humour - Jamel Debbouze - Nicolas Sarkozy - Lucky Luke


Mercredi 12 juin dans l'habituellement très solennel Palais de l'Elysée, et en présence de François Hollande, Jamel Debbouze avait l'honneur de présider la remise du Prix de l'audace artistique. Et pour ce qui est du thème de la récompense ce fut plutôt réussi. Tandis que le comique de l'improvisation a semble-t-il pris très à coeur de coller à l'événement, comparant sans sommation Nicolas Sarkozy à Joe Dalton à l'occasion de son monologue, il a néanmoins admis après coup n'être « pas super fier de sa blague ».

 

 

 

 

En marge de la remise du Prix et autres discours officiels, Jamel y est allé de son intervention qui n'a pas manqué de faire polémique : « J'en profite pour vous dire que la France, c'est mieux à vivre sous votre présidence, Monsieur le Président. [...] C'est mieux que sous votre prédécesseur Joe Dalton. Il était quand même très énervé, le pauvre... »

 

Une comparaison, pas forcément toute en finesse, qui a néanmoins suscité des rires dans la salle et jusqu'à celui à peine réfréné de l'actuel président de la République. Et l'humoriste, interrogé par les micros de Canal+ à la sortie du palais, d'admettre qu'il n'y avait pas de quoi être fier d'avoir visé aussi bas et dans un endroit qui n'était pas le plus propice à une telle vanne.

 

Mais de Lucky Luke à Calamity Jamel, il n'y aurait qu'un pas selon certains médias qui ont immédiatement, dénoncé le blasphème désacralisant, la violation des moeurs et valeurs républicaines...

 

Un dérapage non contrôlé, à n'en point douter, mais peut être pas plus choquant qu'un présidentiel « Casse toi pôv' con » et autres improvisations à la mode de Nicolas Sarkozy. On récolte toujours un peu du vent que l'on sème, après tout.