"Je lis lentement, c'est tout" : 63 ans pour rendre un livre à la bibliothèque

Antoine Oury - 29.10.2015

Zone 51 - Humour - lecteur bibliothèque - retour livres retard - 63 ans Alabama


L'homme a un certain culot, mais aussi un talent pour le bon mot : « Je lis lentement, c'est tout » a expliqué Bobby Rice, résident de l'État de l'Alabama, à la bibliothécaire qui a enregistré le retour d'un ouvrage qu'il avait emprunté... il y a 63 ans. Il échappe à l'amende, estimée à 1500 $ environ.​

 

Scene from the State Library

(State Library Victoria Collections, CC BY 2.0)

 

 

La bibliothécaire n'était même pas née lorsque cet usager a emprunté le roman Lydia Bailey, signé Kenneth Roberts et publié en 1947, en 1952. L'homme voulait probablement découvrir l'histoire avant d'aller voir l'adaptation de Jean Negulesco, sortie la même année, mais il se sera visiblement contenté du film, au point d'en oublier complètement l'ouvrage et la date limite de son emprunt.

 

Toutefois, Bobby Rice, ancien professeur au lycée, ne pouvait supporter d'avoir gardé l'ouvrage, alors qu'il exigeait à ses élèves le retour de leurs livres dans les temps. L'homme s'est donc présenté à la bibliothèque du lycée avec son exemplaire de Lydia Bailey.

 

« S'il est en bon état, peu importe le temps supplémentaire, je récupère le livre », a assuré la bibliothécaire. « J'étais curieuse de découvrir le livre, ce dont il parle... Il s'agit probablement d'une première édition », explique-t-elle. Si 63 ans de retard est un score honorable, mais un Britannique a récemment fait mieux, avec 65 années de retard. Au Texas, en 2013, un homme avait été interpelé pour un retard de 3 ans seulement...

 

(via NBC News)