Jeremy Mayer redonne des ailes aux vieilles machines à écrire

Julien Helmlinger - 03.07.2013

Zone 51 - Insolite - Jeremy Mayer - Sculpture - Machines à écrire


Si le personnage de MacGyver restera à jamais dans nos mémoires pour avoir su fabriquer une bombe avec un chewing-gum et un trombone, dans un tout autre style, Jeremy Mayer n'a pas grand-chose à lui envier en matière de bricolage. Tandis que les vieilles machines à écrire retournent au placard, remplacées par les ordinateurs, l'artiste les recycle sous forme de sculptures. Après une série de silhouettes humanoïdes, il revient avec des hirondelles mécaniques. Et les reliquats de l'histoire de la dactylographie font à nouveau couler de l'encre.

 

 

 

 

C'est à partir de vieilles machines à écrire que l'art de Jeremy Mayer fait son nid. Celui-ci récupère des carcasses de machines à écrire afin de les démonter et en remonter ensuite minutieusement les pièces sous forme de sculptures étonnantes. Ayant déjà impressionné son monde avec des formes humaines remarquablement réalistes par leurs anatomies, ses oeuvres se déclinent désormais avec de charmantes silhouettes d'oiseaux.

 

Fait surprenant, pour parvenir à ses fins, l'artiste n'utilliserait non seulement pas de couteau suisse ni même de colle ou autres procédés de soudure. Il s'arme juste des lois physiques et d'une bonne dose de patience. Et avec ça, les ailes de ses hirondelles mécaniques sont en mesure de se rétracter partiellement.