JF cherche cent mille partenaires sexuels pour le Livre des Records

Julien Helmlinger - 28.08.2013

Zone 51 - Insolite - Sexe - Livre des records - Buzz


Les réseaux, le buzz, et leurs dérives cocasses. Voilà qu'Ania Lisewska, Polonaise d'une vingtaine d'années, s'est lancé un défi qui ferait passer les 12 travaux du Grec pour une affaire de femmelette. La miss scande via Facebook qu'elle entend bien coucher avec 100.000 mâles pour mériter sa place dans les pages du Livre des records. La publication annuelle ne manque pas de scores affligeants, au rang desquels on retrouve le crachat de noyau sur longue distance. Mais là il y a du niveau, et la demoiselle n'a pas froid aux yeux. Et visiblement pas qu'aux yeux.

 

 

La recordwoman en puissance

 

 

L'ambitieuse jeune femme devrait avoir toute sa vie devant elle, puisqu'Ania n'a pas fixé de délai pour parvenir à ses fins. Sans doute amatrice de voyages en plus d'avoir de l'appétit sexuel, elle décide de coucher avec des hommes provenant de divers pays, à l'occasion d'une sorte de tour du monde. Une tournée mondiale qui aurait déjà débuté.

 

Ania allie l'utile à l'inénarrable, tarifant les 20 minutes de contribution à hauteur de 10 euros. Ce qui explique sans doute que sa page web soit inaccessible, car ce genre d'offre est évidemment assimilable à de la prostitution. Elle se serait tout de même dégoté un sponsor, un certain Peep-Show qui ne doit pas verser dans la littérature jeunesse. Signe que soit le caractère sportif de la démarche, ou peut-être bien son seul potentiel de buzz, aurait bel et bien de la valeur pour les investisseurs.

 

Sur sa page Facebook Ania Lisewska a lancé son appel aux worldwide queutards, qui seraient visiblement déjà 8000 à avoir mordu à l'hameçon, leur précisant : « j'aime le sexe, j'aime m'amuser et j'aime les hommes. Mais en Pologne le sexe est un sujet tabou ». Au vu de son diagnostic quant à l'ouverture des moeurs sexuelles polonaises, son plan de vol évitera probablement de comporter une escale au Qatar.

 

« Les gens qui osent parler ouvertement de leurs fantasmes sont considérés comme des désaxés ou des obsédés » explique celle qui veut battre les records. Si le marathon du sexe a commencé, courant mai depuis Varsovie, aucune indication concernant son score actuel n'a été publiée.

 

Mathématiquement, la réalisation de son affaire parait néanmoins corsée, voire improbable, certainement un simple coup de pub. Car même en imaginant qu'elle parvienne à coucher avec 12 partenaires quotidiens, soit 6 heures non-stop sur une base de 30 minutes chacun, elle totaliserait 4320 relations sexuelles par an.

 

Sortez couverts.