Jimi Hendrix, véritablement accro à la science-fiction

Clément Solym - 12.09.2010

Zone 51 - Insolite - jimi - hendrix - science


Jimi Hendrix vivait-il dans la maison d'Haendel, en Angleterre ? Il est possible qu'il s'en soit convaincu, alors qu'en réalité, il résidait dans la maison mitoyenne.

Pour clore le débat, les Anglais ont décidé de poser une plaque aux numéros 23 et 25 de Brook Street, histoire de réconcilier l'imaginaire du musicien avec la réalité historique. Reste qu'Hendrix avait avoué un soir avoir vu dans le miroir de sa maison passer le fantôme du compositeur baroque (1685-1759)... (voir Wikipedia)

Accro à la SF...

La légende du rock avait cependant des antécédents bibliophiliques lui permettant probablement de télescoper les mondes et les univers. Dans une nouvelle biographie, Steven Roby et Brad Schreiber, portent un regard sur les lectures de Jimi. Dans Becoming Jimi Hendrix: From Southern Crossroads to Psychedelic London, the Untold Story of a Musical Genius, on découvre que l'une des influences du musicien fut... la science-fiction.

Purple Haze découlerait en effet de la lecture du livre Night of Light, de Philip Jose Farmer publié en 1966 (La nuit de la lumière, en français). L'ouvrage raconte comment les taches solaires désorientent la population d'une planète lointaine. Or, pour Purple Haze, Hendrix avait écrit des pages et des pages, racontant dans un récit épique l'histoire d'une guerre pour le contrôle de la planète Neptune.

"There must be some kind of way out of here,"
(All along the Watchtower)


Le producteur Kim Fowley racontait même que dans le début de l'année 67, quand Jimi habitait au Royaume-Uni, il avait une malle de livres, tous de science-fiction. Le petit garçon né à Seattle en 1942, la période où les pulps, ces magazines vendus très peu cher ont connu leur heure de gloire, et surtout, firent découvrir des auteurs aujourd'hui reconnus, comme Robert Heinlein ou Silverberg, Van Vogt, ou encore Philip K. Dick...

Hendrix était d'ailleurs un passionné de Flash Gordon, et se fit surnommer du nom de l'acteur qui l'incarnait au cinéma, Buster Crabbe. Un jour, pris de l'idée qu'il avait les mêmes facultés que son héros, il aurait même sauté du toit de sa maison pour s'envoler...

Et puis, certaines chansons, comme Third Stone from the Sun, est un texte très orienté sur la science-fiction, tiré du premier album, Are You Experienced. La chanson raconte comment des extraterrestres ont détruit tous les habitants de la Terre, à l'exception des poules, dont les aliens considèrent qu'elles sont dotées d'une extraordinaire intelligence.

Third Stone from the Sun
Starfleet to scoutship, please give your position, Over.
I'm in orbit around the third planet from the star called
the sun. Over.
You mean its the earth? Over.
Positive. It is known to have some form of intelligent
species. Over.
I think we should take a look.

Strange beautiful grass of green,
With your majestic silver seas
Your mysterious mountains I wish to see closer
May I land my kinky machine

Strange beautiful grass of green,
With your majestic silver seas
Your mysterious mountains I wish to see closer
May I land my kinky machine

Although your world wonders me,
With your majestic and superior cackling hen
Your people I do not understand,
So to you I shall put an end
And you'll
Never hear
Surf music again

Secret
Oh, secret
Oh
Shhhh...

Le livre est déjà disponible en version anglaise, sur les boutiques des vendeurs en ligne classiques.