Jonathan Franzen, archétype du Mâle Blanc Cisgenre – ou l'humour d'internet

Clément Solym - 04.01.2017

Zone 51 - Humour - Jonathan Franzen écrivain - internet humour blague - Facebook Franzen Wasp


Encensé par Christophe Ono-dit-Bio, lors de son passage à Paris fin août 2015, Jonathan Franzen n’est pas l’écrivain américain internaute par excellence. En réalité, et ainsi qu’il l’a plusieurs fois démontré, la toile, le web et le nain Ternet, il s’en passerait volontiers. Chance : le web a de l’humour, lui.

 

Jonathan Franzen

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

L’écrivain n’a jamais manqué d’allumer les polémiques de la manière la plus puérile à propos d’internet. Son aversion à l’égard de tout ce qui s’apparente de près ou de loin à un réseau social est notoire : entre Twitter, Facebook et les autres, tout serait à mettre à la poubelle. Et il avait réclamé qu’on puisse protéger les écrivains de cette scène-jungle – au moins lui, parce que les autres, soit.

 

De passage à Paris, c’était à Amazon qu’il s’en était pris : « Amazon n’est pas une grande force positive pour le monde. C’est peut-être un bon moyen pour livrer des couches-culottes jetables à votre porte. Mais je ne crois pas que même son cœur d’activité avec les livres [...] soit positif, avec une multinationale en position de monopole, qui met à mal le commerce du livre et celui de l’édition de livres — chose qui semble être la nouvelle ambition d’Amazon. »

 

Et pour comprendre la nouvelle facétie dont le romancier est victime, il faut rappeler qu’entre la présentatrice américaine, Oprah Winfrey, et Jonathan, une vieille rancœur traîne depuis une bonne dizaine d’années.

 

Selon Franzen, les propos qu’il avait tenus – et qu’internet n’avait pas manqué, entre autres, de lui reprocher – avaient été mal pris du fait qu’il était un mâle blanc. Et forcément, en tant que minorité, il était la cible de toutes les attaques. Heureusement, Oprah l’avait pardonné.

 

Alors pourquoi ce message, sur un diabolique réseau social, fait-il rire ?

 

 

 

Simple : le Cis, ou cisgenre, antonyme de transgenre, désigne une personne dont l’identité sexuelle et psychologique est en adéquation avec sa réalité physique. Le Cis White Male désigne donc l’archétype du WASP, White Anglo-Saxon Protestant, soit l’Américain blanc favorisé, vivant confortablement, et préservé pour partie des réalités du monde.

 

Et parce qu’internet a de l’humour, c’est donc vers la page Facebook que le site renvoie. Blague de geek, certes, très référencée, re-certes, mais tout de même assez drôle...