Karl Marx, le nouveau pimp politique du hip-hop en Chine

Clément Solym - 27.05.2016

Zone 51 - Insolite - Karl Marx Chine - rap chanson politique - communisme marxisme chine


Au pays du petit livre rouge de Mao, comment Karl Marx n’aurait-il pas une place de choix ? Voilà quelques années, les Chinois s’arrachaient la publication du guide. Disposant d’un pouvoir d’achat supérieur, les jeunes – principalement étudiants – affichaient un engouement insolite pour l’ouvrage. Plus raccord avec l’esprit musical, c’est une chanson rap de Karl Marx qui cartonne actuellement. 

 

 

 

Les Millennials chinois, ou Génération Y, se passionne donc pour l’un des écrivains les plus puissants en matière d’économie. Sur un territoire où le marxisme reste une doctrine officiellement revendiquée, l’État découvre que le capitalisme prend de sournoises ramifications. 

 

Une chanson baptisée Marx is a Post-90s fait donc le bonheur des classes dans leur lutte. Avec un message fracassant : Marx est un génie, message appuyé par des paroles sans équivoque.

 

J’ai croisé Marx pour la première fois durant des cours de politique

J’ai étudié ses enseignements uniquement pour mes examens

Je pensais que ça passerait et en avoir fini, ne jamais lire de nouveau le livre

Mais quand j’ai ouvert le bouquin, j’ai découvert que je ne détestais pas du tout

La vie est toujours pleine de surprises

Un jour, j’ai découvert à quel point il déchire

D’autres ont vu cette foi et n’ont jamais posé de questions

Je ne lis plus de magazines, je lis Marx

 

 

En avant la musique :

 

 

 

Le point comique ? La jeune femme, Zhuo Sina, qui a écrit les paroles, avoue volontiers n’avoir jamais plongé dans la prose marxienne. « Si cette chanson pouvait changer l’attitude des élèves vis-à-vis de Marx, et susciter la volonté d’en apprendre davantage sur le marxisme, alors je pense que c’est une bonne chose. »

 

La chanson a été rédigée à la demande d’une chaîne télévisée, et publiée sur l’un des comptes de la branche jeunesse du Parti communiste. Le son rappelle un peu du Timbaland, le producteur de Missy Elliott, très commercial, avec beaucoup de sucre pour faire mieux passer encore la pilule marxiste.   

 

Le son découle de toute une série de chansons et vidéos qui tentent depuis quelque temps de rendre la politique sexy auprès des jeunes chinois. D'ailleurs, en 2009, une comédie musicale autour de Das Kapital avait explosé en Chine... Et dans celle-ci, tout est réuni pour y parvenir : 

 

Je suis né dans les années 90

Je suis ton Bruno Mars

Mais tu es ma Venus

Mon cher Marx

 

Ou pas ?

 

source