Kobe Bryant à la retraite, le basketteur qui aimait Harry Potter

Cécile Mazin - 30.11.2015

Zone 51 - Insolite - Kobe Bryant - basketteur retraite - Harry Potter


Ah ça, le monde du sport peut être chagriné : la petite perle des Los Angeles Lakers, Kobe Bryant, vient d’annoncer qu’il se retirait de la compétition. La saison 2015-2016 du championnat américain, la NBA, achevée, il prendra sa retraite, après 20 années de bons dunks et de loyales acrobaties aériennes. 

 

Kobe Bryant, Rasual Butler

Kobe Bryant, ballon en main (Keith Allison, CC BY SA 2.0)

 

 

Âgé de 37 ans, le presque petit Kobe – 1,98 m à peine, comme Michael Jordan – fut élu joueur de la décennie, entre 2000 et 2010. Plus jeune joueur à franchir la barre des 30.000 points dans sa carrière, il dépassé Sa Majesté Jordan et devint le 3e meilleur marqueur de la ligue. 

 

« Mon corps sait qu’il est temps de dire au revoir », explique-t-il dans une sorte de poème allégorique d’adieu, adressé au basketball

 

Cinq fois couronné du titre de champion NBA, mais également champion du monde en 2008 et 2012, Kobe a connu des saisons difficiles ces dernières années, avec de multiples blessures. Douleurs aux genoux, aux pieds, au dos ont fait qu’il n’a joué que 35 matchs l’année passée – et seulement 6 durant l’année d’avant. 

 

« Je ne peux pas t’aimer obsessionnellement beaucoup plus longtemps. Cette saison est tout ce qu’il me reste à donner », poursuit-il dans son texte, assez émouvant. 

 

En juillet 2012, Kobe avait également attiré l’attention du monde du livre, et de sa plus emblématique représentante : JK Rowling. Au cours du Championnat du monde, il affirmait sa passion pour l’œuvre de la romancière écossaise. « Je suis un grand fan de Harry Potter et de Joanne K. Rowling. Je suis un fan de tout ce qu’elle fait et j’ai lu tous ses livres. » 

 

Et il souhaitait profiter de son passage par l’Europe pour saluer l’auteure. Il semble que cela ne soit jamais arrivé, mais, dans un entretien accordé à GQ en février dernier, il avait redémontré son côté fan absolu de JK. Non seulement ses chaussures avaient été baptisées Cape d’invisibilité, en référence à l’artefact d’Harry, mais il arrivait à s’identifier à l’une des maisons de Poudlard. Et plutôt la maison Serpentard, dont il déplore la réputation : « Tous les magiciens au sein de Serpentard [ne sont pas] des méchants. »

 

Et la passion dure depuis longtemps, avec une sainte horreur du spoiler. En août 2007, il déclarait qu’il avait rencontré Harry à travers les films. « Ma femme a lu tous les livres. Comme les livres sont sortis avant les films, elle a essayé de tuer les films en me faisant de petites révélations sur ce qui allait se passer. Ça ne m’avait pas beaucoup plu... »

 

Juste pour le plaisir des yeux, quelques-unes de ses meilleures actions :