L'Académie française déroule le tapis rouge au Gorafi : le gag immortel

Clément Solym - 09.02.2015

Zone 51 - Humour - Académie française - gag canular - Gorafi satirique


Le journal satirique en ligne vient une nouvelle fois de frapper fort, les plafonds de la Coupole en résonnent encore. Coutumier des gags potaches et des impostures totalement loufoques, le Gorafi fait rire internet depuis quelques années maintenant. Et parfois, quelques-uns se laissent prendre aux filets de leurs plaisanteries. 

 

 

 

Dans un récent article-canular, le Gorafi titrait avec malice : L'Académie française valide finalement « Ils croivent » et « Faut qu'on voye ». Et de dérouler un papier expliquant les positions de chacun, tant Xavier Darcos qu'Alain Finkielkraut – qui sont tous deux bel et bien Académiciens, mais faussement cités, évidemment.

 

Tournures de langue totalement erronées, le Gorafi provoquait l'hilarité générale... jusqu'à ce que l'Académie française prenne le temps de démentir l'information. Depuis sa page Facebook, la vénérable institution assure que tout cela est faux, et que l'on ne valide ni l'une ni l'autre des formulations.

 

 

 

Gag... Et l'Académie d'en rajouter une couche, avec ce commentaire : « Nous en profitons pour vous rappeler que nous n'avons pas non plus validé l'emploi de "malgré que", de "au jour d'aujourd'hui" et de l'expression "aller au coiffeur". »

 

L'article du Gorafi était certainement motivé par le dernier billet paru sur Dire, ne pas Dire, où l'Académie répond aux internautes sur les bons usages linguistiques. 

 

On n'ose pas croire que les Immortels aient toutefois pris au sérieux l'article du Gorafi. Certainement une riposte humoristique...