L'angelus de Millet, revu par Dali : une exploration vidéo à 360°

Nicolas Gary - 06.02.2016

Zone 51 - Insolite - angelus millet - Salvador Dali - vidéo immersion


Salvador Dali avait quelque chose de magique, à la croisée du surréalisme le plus extravagant, mais aussi de la magie, du fantastique, et certainement aurait-il adoré les possibilités ludiques que le jeu vidéo a apportées. Entre 1933 et 1935, l’artiste travailla à une réinterprétation de L’Angelus de Jean-François Millet. Et le « plus grand connard du XXe siècle » voici parti dans l’exploration du « champ » des possibles. 

 

millet_angelus_1857

domaine public

 

 

La fascination était née de ce qu’il avait vu la reproduction de l’œuvre accrochée au mur de l’école primaire : mais dans l’esprit de Dali, les deux paysans priant au milieu de leur champ de patates se changent en ruines colossales, des sculptures gigantesques posées au milieu d’un paysage aride, désertique, à peine éclairé par la lune. Une même humilitée, mais transfigurée par le minéral. Et qui fait légèrement froid dans le dos...

 

Le Musée Dali s’est alors lancé dans une exploration de ce paysage, avec Dreams of Dali, où les visiteurs peuvent s’immerger dans une version à 360° de l’œuvre, totalement reconçue pour une expérience 3D. Les personnages deviennent de véritables tour, et grâce à YouTube, voici qu’une vidéo permet d’explorer totalement le décor, en jouant avec sa souris. 

 

Bien entendu, l’internaute ne joue pas littéralement, et reste conscrit dans la durée de la vidéo, mais il lui est malgré tout possible de naviguer dans les étages, en se laissant un peu guide. Sinon, il reste la possibilité de se rendre en Floride, pour appréhender l’aventure directement avec Google Cardboard, la visionneuse en carton, et juste un smartphone en main. 


Plus d’informations à cette adresse.

 

Et la vidéo que l’on recommande de passer en plein écran pour en profiter largement. Pour jouer avec la caméra et l’angle de vue, on peut simplement utiliser les flèches de son clavier. 

 

 

 

Voici du reste un aperçu de ce que l’on pourra découvrir dans le cadre de l’exposition, reposant en très grande partie sur le multimédia. Alléchant, il faut le reconnaître. Les studios Disney ont collaboré à la réalisation de ces créations numériques, réunissant également des interventions vocales, aux accents divins, de Dali.