L'écrivain Joël Dicker célèbre les 125 ans du jet d'eau de Genève

Nicolas Gary - 25.08.2016

Zone 51 - Insolite - Joël Dicker Genève - jet d'eau symbole - anniversaire jet d'eau Genève


Un peu d’histoire : c’est vers la seconde moitié du XIXe siècle que la douce ville de Genève connaît une croissance de sa population considérable. En effet, plus de 100.000 personnes habitent dans la cité suisse à compter de 1890, quand elles n’étaient que 64.000 quarante ans plus tôt. La ville, structurée économiquement et socialement autour de son lac, décide alors de valoriser leur première ressource : l’eau. Et c’est là que débute l’histoire du Jet d’eau – que de vilaines langues appellent faussement geyser...

 

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Le jet d’eau découle de la construction d’une usine hydraulique, qui débutera son activité le 17 mai 1886. Cependant, des problèmes de surpression se posent rapidement, quand la machine est arrêtée, en fin de journée et que les pompes ne fonctionnent plus. Les ingénieurs s’activent, et décident alors de construire une vanne de sécurité, permettant d’évacuer l’eau, vers le ciel.

 

C’est la naissance du Jet d’eau, qui dans sa première version produira un trait filant vers les cieux à une hauteur de 30 mètres. Un bon début. Et comme l’attrait touristique de cette fabrication s’impose progressivement, voici qu’en juillet 1891, une version 2 est mise en place, avec un jet désormais de 90 mètres de hauteur. Sa mise en place découle des 600 ans de la Confédération suisse. 

 

Aujourd’hui, le jet est devenu un symbole à part entière de la ville, et crache à 140 mètres de hauteur sa colonne blanche. (voir Wikipédia)

 

Voici donc 125 ans que le jet d’eau est actif, et pour célébrer cet anniversaire, une cérémonie toute particulière a été décidée, puisque l’écrivain Joël Dicker a été sollicité pour appuyer sur le gros bouton vert qui déclenche le débit – 500 litres à la seconde, et 7 tonnes d’eau quotidiennes. 

 

 

 

C’est à la Tribune de Genève que l’on doit la petite vidéo, et ci-dessous, une vision plus distancée : 

 

via GIPHY