Harlequin : si la romance a foiré, il restera toujours le pinard

Nicolas Gary - 24.09.2015

Zone 51 - Insolite - littérature alcool - Harlequin romance - personnages vin drogues


La minorité nancéienne du bureau s’est un jour exclamée : « Le premier éditeur qui fait du vin, je boirai tout son catalogue. » Avec l’arrivée d’Harlequin dans le domaine viticole, gare à la gueule de bois. La société a en effet lancé une filiale, Vintages, by Harlequin, une ligne de trois cépages, à retrouver en bouteille de 75 cl. Et avec modération...

 

 

 

Les vins ont été produits par Vintage Wine Estates, un petit groupe de familles de vignerons, qui résident en Californie. La mise en bouteille propose deux rouges et un blanc, issus de chardonnay (lumineux et délicat, si, si, promis), cabernet et sauvignon. Rien de bien audacieux. Un trouvera également un mélange du cabernet et du sauvignon, pour les plus audacieux.

 

En revanche, les étiquettes sont clairement insolites, avec la petite note Harlequin impossible à oublier. « Nous sommes fiers d’apposer notre marque à ces vins soigneusement sélectionnés », jure Craig Swinwood, CEO de Harlequin. 

 

Nancy Walter s’est chargée de réaliser les vins, avec 22 médailles d’or à son actif. « Ce fut génial de travailler avec Harlequin sur cette nouvelle aventure passionnante, et ne n’aurions pas pu être plus satisfait de la production de cette première gamme de vin portant la marque Harlequin », assure Terry Wheatley, de Vintage Wine Estates.

 

Chaque bouteille est disponible pour 14,95 $, directement chez Amazon, mais exclusivement pour les clients américains – au moins dans un premier temps.