L'étrange passion de Ben Laden pour Whitney Houston

Clément Solym - 15.02.2012

Zone 51 - Insolite - Ben Laden - Passion - Whitney Houston


C'est la poétesse Kola Boof qui l'affirme dans Journal d'une fille perdue : l'autobiographie de Kola Boof. Ben Laden, aurait toujours eu une extrême admiration pour la chanteuse, au point de renier l'un de ses principes, son aversion pour la musique, explique le site Canoë.

 

La poétesse Kola Boof aurait vécu avec Ben Laden en 1996 au Maroc durant quelques mois. Dans son autobiographie, elle raconte que le chef d'Al-Qaïda avait énormément « de désir pour Whitney Houston, et bien qu'il ait prétendu que la musique était une mauvaise chose, il a parlé un jour de dépenser une somme d'argent importante pour se rendre aux États-Unis et essayer de rencontrer la star ».

 

 

 

 

Ben Laden avait même de bien jolis projets pour la chanteuse. Tout d'abord, lui offrir un manoir dans la banlieue de Khartoum, pourquoi pas ensuite l'épouser, avant d'avoir réglé, bien sûr, la question de Bobby Brown, son mari. Il aurait pris le soin de « le tuer, comme si cela était naturel de tuer le mari d'une femme », raconte Kola Boof.

 

On peine à imaginer le chef d'Al-Qaïda en pleine conversation chiffon avec Kola Boof, sur l'importance de coiffer ses boucles « à la Whitney Houston ». Et pourtant. Elle affirme que ce sujet a donné lieu à une sérieuse dispute entre eux. Et puisque la chanteuse était la plus belle, visiblement ultime référence, Kola Boof n'aurait qu'à se coiffer comme elle. Point barre.

 

On imagine la difficulté pour Ben Laden, lors d'un petit karaoké entre amis : chanter I will always love you n'est pas forcément ce qu'il y a de plus évident. Allez, on compatit.