medias

L'homme à la hache : un brevet déposé sur le design de couvertures

Fasseur Barbara - 20.07.2018

Zone 51 - Insolite - Copyright Couverture Brevet - Couverture Homme Arme - Michael Scott Earl Brevet


Après avoir tenté de faire breveter l’expression « Dragon Slayer » (« chasseur de dragon ») pour la réserver au titre de sa série, l’auteur Michael Scott Earle frappe une nouvelle fois. Il dépose à nouveau une demande de copyright au Bureau américain des brevets et des marques déposées, encore plus… audacieuse. En danger cette fois, la possibilité d'utiliser un design de couvertures assez emblématique.
 



Michael Scott Earle espère cette fois-ci obtenir les droits sur un design de couverture pour les collections d’ouvrages de fiction téléchargeables. Le copyright n’a pour le moment pas encore été approuvé, mais si cela finit par passer, exit les silhouettes humaines avec une arme dans les mains et autre tueur à la hache... Il ne restera plus qu’à tenir une pelle, et encore...

 

Sur le site du Bureau américain des brevets et des marques déposées, on peut lire la description du brevet : 
 

La marque se compose d’un titre et/ou d’un nom de série au sommet de l’habillage commercial ; une ou plusieurs figures humaines ou partiellement humaines en dessous, au moins une des figures tenant une arme ; et le nom d’un auteur sous les figures ; dans lequel le titre/la série et le nom de l’auteur sont représentés dans la même couleur ou une couleur similaire. Les lignes pointillées représentent le produit et sont utilisées pour indiquer l’emplacement de l’habillage commercial sur le produit, et ne font pas partie de l’habillage commercial.


Lee Goldberg, auteur de la série The Dead Man, dont la plupart des couvertures présentent un homme armé d’une hache, a réagi via Facebook. Il rappelle que ce concept de couverture en plus d’avoir abondamment utilisé auparavant, correspond point par point à celle de sa série. « Peut-être que je devrais le poursuivre en justice pour violation de copyright », indique-t-il.

 

 

Michael Scott Earle répond alors dans les commentaires : « Hey Lee, on dirait que vous n’avez peut-être pas lu la demande complète du brevet. Mes polices spécifiques et autres devraient être là en tant qu’exemples. Désolé de vous alarmer. Je cherche à empêcher mes clients d’acheter accidentellement des contrefaçons (ce qui se passe actuellement dans plusieurs genres - alors j’essaie de me protéger avant d’avoir ce problème). Bonne écriture! »

 

 

Autant dire que Johnny n'est pas prêt de lâcher sa hache aussi facilement...




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.