Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

L'humeur de Chereau - “Tel est prix” : qui croyez pendre ?

La rédaction - 13.10.2017

Zone 51 - Humour - prix littéraires france - jury prix littéraire - Goncourt prix éditeurs


Deuxième manche pour le Goncourt et bien d’autres prix littéraires de l’automne : chacun, à son tour, présente sa deuxième sélection de titres retenus. Et chez les éditeurs, c’est le souffle que l’on retient, en découvrant les listes : sera, sera pas, sera... 

 

 

D’ailleurs, ce ne sont évidemment pas tant les enjeux commerciaux qui importent – on travaille pour la littérature, diantre ! – que l’assurance de conserver de bonnes relations avec ses copains... Il est promis, juré, craché qu’aucune interférence ne peut exister entre un juré publié chez X et le fait que son éditeur X se retrouve dans telle sélection puis telle autre.

 

Aucune, mauvaise langue que vous êtes.

 

Et pour le prouver, voici un instantané de la dernière réunion avant la présentation de liste du Goncourt. Comme vous pouvez le constater, l’œil avisé de Chereau a su en capter l’essence : on n’y trouve aucun juré en mauvaise position, que des éditeurs en bonne entente...

Retrouver chaque vendredi L'humeur de Chereau, sur ActuaLitté

 

 

 

Retrouver les grandes oeuvres d'Antoine Chereau

 



 

Antoine Chereau – Du moment qu’on s’aime – Pixel Fever production – 9791091516044 – 23 €
 


Humeur et billets de la rentrée littéraire 2017

 

Rentrée littéraire 2017, la fashion week des libraires