La crise de misogyne du Nobel Naipaul contre les auteures

Clément Solym - 03.06.2011

Zone 51 - Insolite - femmes - ecrire - sentimentale


Petit impair du prix Nobel de littérature, VS Naipaul ? Dans un déclaration passablement misogyne, le romancier explique que les auteures n'ont pas les compétences pour écrire. Trop empêtrées qu'elles seraient dans leur condition de femme...

Aucune ne trouve ainsi grâce à ses yeux, pas même Jane Austen, parce que les femmes qui écrivent sont trop « sentimentales », estime le romancier, dans un entretien accordé à Evening Standard.

« Les femmes écrivaines sont différentes, elles sont très différentes. Je lis un extrait de texte et en un paragraphe ou deux, je sais si c'est de la main d'une femme ou non. Je pense que ce n'est pas à mon niveau », assure le bonhomme, âgé de 78 ans.

Et de reprocher à la gent féminine une vision « inévitablement » étriquée du monde. N'ayant pas les mêmes responsabilités que les hommes, cela se ressent nécessairement dans leur écriture, ajoute-t-il.

« Mon éditrice, qui était si efficace comme lectrice et éditrice, quand elle est devenue écrivaine, a soudainement plongé dans ce pétrin féminin. Je ne dis pas cela avec méchanceté. » Cette chère Diana Athill a probablement apprécié l'attention de son auteur.

Fort heureusement... Cela dit, Jane Austen, pour le coup, en prendra pour son grade, Naipaul estimant qu'il ne peut « pas partage ses aspirations sentimentales, sa vision sentimentaliste du monde ».

Les réactions n'ont pas tardé, condamnant les propos sexistes et des commentaires complètement égocentriques de la part du prix Nobel. Comment envisager des textes comme ceux de Toni Morrison ou Doris Lessing comme sentimentalistes - alors que les deux femmes sont également titulaires d'un prix Nobel de littérature ?

Quand à se mesurer à Jane Austen, laissons simplement le temps et le goût des lecteurs trancher...

Pour sa part, la so british Writers Guild, a préféré ne pas perdre son temps à commenter les propos de l'écrivain.