La croisade d'un auteur pour éduquer le Premier ministre canadien

Clément Solym - 23.12.2008

Zone 51 - Insolite - croisade - auteur - éduquer


Stephen Harper avait déjà mobilisé l'Union des écrivains du Québec, qui s'étaient unis comme un seul auteur, pour clamer haut et fort : « N’importe qui, sauf Harper ! » En effet, les coupes prévues par le premier ministre dans les programmes culturels, de l'ordre de 60 millions CAD avaient de quoi faire frémir.

Parmi d'autres mécontents, l'écrivain Yann Martel a décidé de prendre part activement à l'éducation de Stephen Harper en lui faisant parvenir un livre toutes les deux semaines, afin de lui ouvrir un peu les oeillères.

« Tant que Stephen Harper sera Premier ministre du Canada, je promets de lui envoyer par la poste, un lundi matin tous les quinze jours, un livre réputé faire épanouir la quiétude. Ce livre sera dédicacé et accompagné d’une lettre que j’aurai écrite », clame Yann, assurant qu'il ferait part sur son site Que lit Stephen Harper, « de toute réponse que je pourrais recevoir du Premier ministre ».

La seule réponse reçue émanait de l'adjointe du premier ministre...

Et nous en sommes au 45e exemplaire, Fictions de Jorge Luis Borges... Cette épopée a commencé en mai 2007 et cherche avant tout à montrer au premier ministre à quel point sa politique en matière de culture est calamiteuse. Sauf que depuis La mort d'Ivan Illitch de Tolstoï, ce qui n'était qu'une blague, avec un fond de sérieux tout de même est devenu un travail à plein temps, puisque Yann prend le temps de relire chaque livre qu'il poste et l'accompagne d'une lettre et d'une dédicace...

Mais peut-on faire changer la politique d'un ministre conservateur, en lui offrant des livres ? « Aucun doute qu’il a l’air et qu’il gouverne comme quelqu’un qui se préoccupe peu ou prou des arts », explique Yann. Qui poursuivra ses suggestions, quoi qu'il en soit. Et chez nous, qui mériterait le plus qu'on se consacré à lui ?