Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

La fake-twa : Sacha Baron Cohen vend Rushdie aux islamistes

Clément Solym - 06.09.2012

Zone 51 - Insolite - Sacha Baron Cohen - Salman Rushdie - fatwa


Il a un humour que l'on peut ne pas apprécier - encore que son dernier film, le Dictateur, ne soit pas dénué d'intérêt. Sacha Baron Cohen s'est ainsi illustré à la cérémonie GQ Awards Men of The Year, organisée par le magazine. Et plusieurs personnalités y ont reçu une récompense inédite. 

 

 

 

 

Les membres de l'Académie GQ avaient demandé au comédien de ne pas venir déguisé, et Sacha n'a pas raté l'occasion, annonçant d'entrée la couleur : « Je félicite l'Académie pour avoir brimé ma liberté d'expression. »

 

L'acteur venait recevoir le prix du Comédien de l'année. Mais il s'est aussi illustré pour un sarcasme bien grinçant. Alors que Salman Rushdie était présent dans la salle - il recevait la récompense pour l'homme le plus inspiré - Sacha a pris le temps de répondre aux menaces de mort reçues depuis la sortie de son film.

 

Déjà en 2009, son personnage, Bruno, avait entraîné des lettres de menaces. Mais avec le rôle du général Haffaz Aladeen, chef d'un pays fictif du nord de l'Afrique, le Wadiya, il franchit un cap. Tirant à boulets rouges sur les pays sous la coupe d'un régime islamique et/ou dictatorial, il ne s'est pas fait que des amis. 

 

Et en réponse à ceux qui ont décidé d'avoir sa peau, Sacha, s'adressant à Salman Rushdie, déclara : « Dans un geste d'apaisement, je vous vous livrer Salman Rushdie. En fait, il est juste là. » Grinçant et mordant. Et surtout, en référence à la fatwa dont Rushdie fut la cible à partir de 1988, pour son livre particulièrement controversé, Les versets sataniques

 

Le chanteur Bono s'est fendu d'un autre message : « Il s'est caché dans le fond de mon jardin durant un petit moment », explique-t-il en allusion à la fuite du romancier. Qui pour sa part n'aura pas manqué d'humour : « Je trouve qu'il est merveilleux d'être salué pour avoir réussi à rester en vie. »