La foire du Livre de Bologne se déroule bien, malgré la grève de British Airways

Clément Solym - 24.03.2010

Zone 51 - Insolite - foire - Livre - Bologne


Des perturbations généralisées chez British Airways ont affecté le trafic aérien ces derniers jours. Ainsi les professionnels et les passionnés qui ont voulu se rendre coûte que coûte à la Foire du livre de Bologne - qui a débuté hier - se souviendront du voyage. Témoignages.

Beaucoup ont été contraints de transiter via Paris, Milan ou Rome, et certains ont même eu recours à l'Eurostar. Comme un malheur n'arrive jamais seul, un mouvement de grève à l'initiative des bagagistes a également affecté les voyageurs arrivant à l'aéroport de Bologne. Non, ceci n'est pas un cauchemar !

Les organisateurs ont donc été cléments. Ils ont laissé les portes du site ouvertes lundi 22 Mars jusqu'à 22 heures pour que les éditeurs puissent être prêts en temps et en heure pour la grande messe du livre de Bologne.

John McLay a déclaré que son changement de vol (suite à l'annulation du premier) lui a coûté 700 £. « Je n'ai encore rencontré personne qui a payé plus cher pour se rendre à Bologne, même en provenance de l'Australie », a t-il évoqué, avec une pointe d'humour.

Ces contretemps n'ont semble-t-il pas affecté le bon déroulement du Salon. Carla Alonzi, responsable des droits chez Harper & Collins, a déclaré : « Les gens viennent pour deux jours au lieu des trois et demi, mais ils ont fait leurs devoirs à l'avance, en consultant les catalogues en ligne ».

Plus de 1 200 exposants, issus de plus de 60 nationalités, seront présents à la foire, se déroulant jusqu'à vendredi.