medias

La nuit de son élection, Emmanuel Macron... écrivait une préface sur Michel Rocard

Laurène Bertelle - 27.06.2017

Zone 51 - Insolite - emmanuel macron préface - macron michel rocard - livre macron auteur


Pas de répit pour Emmanuel Macron : après s’être fait une place dans le monde politique en quelques mois et avoir gagné les élections présidentielles à l’âge de 39 ans, le Président de la République aurait pu faire la fête ou s’accorder une bonne nuit réparatrice. À la place, il a décidé... d’écrire la préface du livre de Jean-Paul Huchon. 


Emmanuel-Macron-partisans-7-2017-pyramide-Louvre-Paris_0_1399_933
(French Embassy in the U.S., CC BY-NC 2.0)
 


C’est le Parisien qui a dévoilé l’information : incapable de trouver le sommeil à la suite de son élection à la tête de la France, Emmanuel Macron aurait passé une partie de la nuit à écrire, et pas n’importe quoi. C’est Rocard est une biographie de Michel Rocard, écrite par celui qui fut son chef de cabinet, Jean-Paul Huchon, sortie aux éditions l’Archipel le 21 juin 2017. Et cet ouvrage est introduit par une préface signée Emmanuel Macron et intitulée « Le devoir de rester fidèle », dans laquelle il résume en quelques points l’héritage de Michel Rocard aujourd’hui. 

 

Michel Rocard, décédé en juillet 2016, appartenait au parti socialiste et fut notamment le Premier ministre de François Mitterrand. Emmanuel Macron s’était à plusieurs reprises revendiqué comme son héritier politique. Dans le bureau de son quartier général, durant la campagne, il avait notamment exposé dans sa bibliothèque un ouvrage de l’ancien premier ministre. 

 

Ce n’est pas non plus la première fois que le goût du Président pour l’écriture se dévoile. Il y a quelques mois, sa femme, Brigitte Macron, avait en effet révélé qu’elle avait pensé que son mari ne se tournerait pas vers la politique, mais vers le métier d’auteur.

 

Emmanuel Macron, le président qui se voyait écrivain
 

« Je pensais vivre avec un écrivain », se confie Brigitte Macron. « Je pensais qu’il écrirait. Qu’il aurait une notoriété, je n’en ai jamais douté, mais je pensais qu’elle serait d’ordre artistique », avait-elle affirmé.

 

De là à passer la nuit suivant sa victoire électorale à écrire, il fallait le faire.