Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

La playlist rock des années 1960 de Hunter S. Thompson

Antoine Oury - 15.05.2017

Zone 51 - Insolite - playlist rock années 60 - playlist rock Hunter S. Thompson - playlist Hunter S. Thompson


Hunter S. Thompson appréciait la compagnie des musiciens de son époque : il traînait volontiers avec Warren Zevon, et considérait Bob Dylan comme la réponse de l'Amérique des années 1960 à Ernest Hemingway. Dans un courrier daté du 11 décembre 1970, le maître du gonzo dressait pour John Lombardi, éditeur pour Rolling Stone, son top 10 des albums de rock des années 1960. Quelques classiques, bien sûr, mais aussi des titres moins connus...

 
Hunter S. Thompson
(E Wayne, CC BY-NC-SA 2.0)
 

Hunter S. Thompson présente bien sûr ce top comme celui de Raoul Duke, son personnage déjanté de Las Vegas Parano qui n'est autre que lui-même. Dans son courrier à son patron, Thompson rappelle que, selon lui, « la musique est la Nouvelle Littérature, [...] Dylan est la réponse des années 60 à Hemingway, et [...] la voix des années 70 se fera entendre sur des cassettes audio et vidéo plutôt que dans les livres ».

 

Évidemment, Thompson précise aussi qu'il a en tête bien plus qu'une dizaine d'albums pour représenter musicalement les années 60, mais il souligne la pertinence de l'idée de Lombardi quant aux « tops », « surtout pour Rolling Stone », ajoute Hunter S. Thompson.

 

Sans plus attendre, voici la fameuse liste : 

 

Herbie Mann, Memphis Underground, 1969

Bob Dylan, Bringing It All Back Home, 1965

Bob Dylan, Highway 61 Revisited, 1965

The Grateful Dead, Workingman’s Dead, 1970 

The Rolling Stones, Let it Bleed, 1969 

Buffalo Springfield, Buffalo Springfield, 1967 

Jefferson Airplane, Surrealistic Pillow, 1967 

Les albums de Roland Kirk

Miles Davis, Sketches of Spain, 1959

Sandy Bull, Inventions, 1965

 

Notons que Thompson, fin connaisseur de Dylan — il lui avait d'ailleurs dédié Las Vegas Parano —, le désigne sous son véritable nom, « Zimmerman », petite marque de snobisme de la part du gonzo journalist.
 

Il sera bientôt possible de fumer la weed personnelle de Hunter S. Thompson

 

Grâce à Open Culture, qui a déniché ce top 10 signé Thompson, il est possible d'écouter ces classiques sélectionnés sur Spotify, à travers une playlist dédiée :