La technologie de Minority Report en open source

Clément Solym - 08.11.2009

Zone 51 - Insolite - technologie - minority - report


Dans son livre Rapport minoritaire, publié en 1956, K. Dick imaginait un écran tactile que l'on n'avait même pas besoin de toucher pour en manipuler l'affichage, puisque l'on chaussait des gants qui le permettaient.

La science-fiction des années 50 se fait donc rattraper par la réalité des années 2010 - plus du'n demi-siècle, cela reste honorable - grâce aux outils développés par Sixth Sense. Cela consiste en une caméra et un projecteur que l'on porte autour du cou : d'un côté, la caméra enregistre ce que l'on voit, avec une reconnaissance des gestes réalisés du bout des doigts. Le tout est connecté à un système informatique qui a un accès instantané au net.

On manipule donc une interface complètement virtuelle, explique son créateur Pranav Mistry, qui annonce la sortie de son gadget pour les mois à venir, en licence open source. « Les gens seront en mesure de créer leur propre matériel. Je leur donnerai les instructions pour le réaliser », explique Mistry, bien décidé à partager avec le plus grand nombre sa création.

Le prototype actuel coûterait 350 $, encore cher, donc, mais finalement assez peu pour un tel dispositif plutôt futuriste. Des capteurs particuliers sont placés sur la pulpe des doigts pour que l'on puisse manipuler les icônes projetées face à soi.

Si dans le cadre de la lecture, un tel équipement ne ferait que gadget, on pense très clairement à une utilisation en bibliothèque - et plus globalement, comme dans le film Minority Report dans tout ce qui pourrait être administration - avec des implications réellement fascinantes, pour libérer du joug de la souris et du clavier...

Une page d'explications et de photos et de vidéos est accessible à cette adresse.