La vérité sur la métamorphose de Hulk, une simple chromothripsis

Nicolas Gary - 19.08.2014

Zone 51 - Insolite - Hulk comics - colère transformation - géant vert


Hulk, alias Bruce Banner, est, dans l'univers Marvel, l'un des exemples d'OGM par excellence : un Organisme Génétiquement Modifié. Mais pas simplement. Ce que l'on sait de l'expérience qui fit de Bruce Banner, cette grosse bête verte qui surgit dès qu'on lui chatouille malencontreusement l'épiderme, provient en effet d'une exposition aux rayons Gamma. Certes. Mais encore ?

 

 

 

 

Un chercheur de l'université de Stanford a tenté la périlleuse explication de ce qui pouvait provoquer, chez Banner, cette métamorphose colérique, en une vilaine montée de testostérone agrémentée qui aboutit au Géant Vert. Ce chercheur postdoctorat en biologie, Sebastian Alvarado, vient peut-être de gagner son poste de scénariste chjez Marvel : en effet, il a justifié comment Banner devient Hulk... 

 

Et c'est tout simplement par l'effet d'un éclatement chromosomique, suite à l'exposition de son ADN aux rayonnements gamma, un procédé que l'on appelle aussi chromothrispsis. Pour comprendre, voici la métaphore la plus simple : imaginez un vase. Lorsque l'organisme de Banner a subi l'exposition aux rayons gamma, ce fut la même chose. Et lorsque les morceaux d'ADN se sont reconstitués, les propriétés qui font de lui Hulk, ont été mêlées à l'ADN ancien. 

 

Or, la métamorphose, petits facétieux vigilants, n'est pas permanente : qu'à cela ne tienne. La modification épigénétique serait à l'origine de cet aller-retour, ou, autrement dit, le gène Hulk aurait la capacité d'être allumé ou éteint. Et dans le cas de Banner, c'est la colère qui servirait d'interrupteur, pour déclencher la transformation. 

 

 

 

Quant à la petite couleur verte qui lui badigeonne la peau, ce pourrait être un métabolite présent dans l'hémoglobine et que l'on appelle biliverdine. Une substance de couleur verte, qui est responsable de la couleur vert-avocat que l'on retrouve après une ecchymose. Lors de la transformation, de Banner en Hulk, celle-ci pourrait détruire les cellules sanguines, et laisser la place à une quantité abondante de biliverdine. Et finalement, la transition de humain à Hulk serait une sorte d'énorme ecchymose sur tout le corps. 

 

Dans ce cas, on devrait envisager de parler d'hulkoglobine, qui envahirait les vaisseaux sanguins pour irriguer le corps en oxygène. 

 

Il en irait de même pour un autre super héros OGM, Captain America - exception faite que, dans son cas, le gène est constamment allumé. Le fameux sérum que l'on a administré à Steve Rogers, le futur super soldat, est cependant inconnu, et on ne peut pas expliquer aussi simplement qu'avec les rayons gamma, le changement génétique. (via Stanford)

 

En revanche, ce que la science ne parviendra certainement jamais à révéler, c'est comment Hulk conserve son pantalon, alors que le bonhomme passe d'une taille 42 à un bon 88... Dernière chose : les rayons gamma ne se trouvent pas chez l'épicier. Consultez votre revendeur agréé ministère de la Défense.