La ville filmée dans The Walking Dead est à vendre sur eBay

Antoine Oury - 03.03.2015

Zone 51 - Insolite - The Walking Dead - Grantville Géorgie - eBay vente quartier tournage


On associe volontiers les virus à l'apparition des morts-vivants, mais il serait plus pertinent de citer les emprunts toxiques. Au plus fort de la crise immobilière, aux États-Unis, le maire de la petite ville de Grantville (Géorgie) y rachetait toute un quartier, laissée à l'abandon après l'effondrement de l'industrie du textile du secteur. Depuis, il y a eu la série The Walking Dead, tournée dans la zone. Et les prix grimpent aussi rapidement que le nombre d'infectés...

 


Grantville, Géorgie, USA (via USA Today)

 

 

Le tournage de la série adaptée du comic book de Robert Kirkman et Charlie Adlard a jeté son dévolu sur le quartier, à l'intérieur de Grantville, redynamisant par la même occasion la zone, dévastée par la récession économique. L'ancien maire, Jim Sells, se frotte les mains : aujourd'hui, la quasi-totalité de l'activité économique de la ville repose sur ce quartier, les tournages, et les fans en visite.

 

« Notre principale industrie, à présent, ce sont les touristes The Walking Dead », admet Jim Sells. « Des gens viennent du monde entier grâce à cette série. Cela paye vraiment les factures, en centre-ville. » L'ancien maire juge à présent qu'il est temps de revendre son investissement de l'époque, et il propose donc cette portion de la ville sur eBay pour 680.000 $.

 

Sells, qui porte bien son nom, assure que les bâtiments rapporteront gros aux acheteurs, en raison de The Walking Dead, mais aussi d'une « suite de The Ring » qui sera visiblement tournée dans le coin. L'ancien maire propose neuf bâtiments, dont un bar, un restaurant, et plusieurs baux commerciaux, bref, tout ce qu'il faut pour lancer une exploitation touristique des lieux de tournage de The Walking Dead.

 

Il appartiendra à l'acheteur de faire fructifier son investissement : les biens ne seront « ni repris ni échangés », précise l'annonce. Elle sera en ligne jusqu'au 26 mars, avec la possibilité de faire monter les enchères, à moins qu'un acheteur ne l'achète cash.

 

L'ancien maire assure qu'il veut voir un acheteur investir pour un peu mieux exploiter la manne touristique qui débarque en flot continu, et vend visiblement sans problème un morceau d'espace public sur un site d'enchères... Grantville, cité zombie ?