Le bruit et l'odeur : un parfum capture les senteurs d'un roman

Clément Solym - 06.06.2009

Zone 51 - Insolite - bruit - odeur - parfums


Qu'un livre inspire un album de musique, voire génère une adaptation en livre, c'est banal. Quand Iggy Pop reconnaît s'être inspiré d'un livre de Houellebecq pour son dernier disque, c'est plus anecdotique. Mais combien de livres peuvent se vanter d'avoir leur propre parfum ?

Bon, OK, Twilight, qui se la joue fruit défendu avec son propre parfum. Mais le nouveau livre de Marina Fiorato, The Madonna of the Almonds, histoire magnifique de passion, de trahison, de courage et de guerre, en pleine Toscane du XVIe siècle, pourrait ne pas vous transporter vers l'Italie comme prévu.

Pour cela vous pourrez trouver The Madonna of the Almonds... en version vaporisateur, puisque le parfum a été créé justement pour capture toutes les fragrances du texte. Avec des notes fraîches d'agrume et de citron, de bergamote, le parfum explore les paysages floraux, mais y mêle l'amande, le jasmin et l'amande amère - discrètement - à la vanille, l'encens, le bois de santal et le musc.


Rien que ça... Le parfumeur Shelagh qui a réellement lu le livre, et de près, avec le nez collé aux pages, pas pour des problèmes de vue, a tenté de dégager toutes les senteurs qui en émanent et de les réunir dans une fiole qui serait la quintessence odoriférante du roman de Marina.

Chiche ? Et pour Les versets sataniques, quelles senteurs ? Harry Potter ? Et les romans d'Irvine Welsh, on se plonge directement dans une bouteille de whisky ?