Le cyprès centenaire qui inspira les Truffalas du Lorax vient de s'écrouler

Nicolas Gary - 22.06.2019

Zone 51 - Insolite - Seuss Lorax - Cypres Lambert - inspiration livre


Les botanistes pleureront la disparition d’un magnifique spécimen de Cyprès de Lambert (ou Cyprès de Monterey), quasi centenaire. Les lecteurs, eux, partageront avec Le Lorax une peine infinie. Dans la ville de San Diego, l’arbre qui a inspiré la fameuse vallée des Truffulas du Dr Seuss, vient de tomber. 

180518 162 La Jolla CA - Ellen Browning Scripps Park, because he could see it from his home, legend says this oddly-shaped Cupressus macrocarpa Monterey Cypress inspired Ted Geisel (Dr Seuss) to create his truffula trees
KM CC BY 2.0
 

Personne ne se mettra à chantonner : Dans la jungle, terrible jungle, l’Cyprès est mort ce soir, mais toute la ville est au courant. «C’est un arbre emblématique, un arbre que nous apprécions », a assuré un porte-parole de la ville de San Diego Timothy W. Graham au San Diego Tribune

Car ce cyprès de Lambert est l’arbre qui a inspiré, dit-on, le livre Le Lorax du Dr Seuss. Il se trouvait dans le parc Ellen Browning Scripps, et Theodor Seuss Geisel, de son vrai nom, l’avait dans sa ligne de mire, quand il écrivait. 

Une oeuvre véritablement engagée

Alors qu’il travaille sur le livre, qui sortira en 1971, l’arbre avait déjà entre 30 et 50 ans : en bon voisin, il aura apporté sa part à l’univers en cours d’élaboration. Surtout que le paysage proche de son domicile (situé sur le Mont Soledad à La Jolla) était en train d’évoluer : on sait que la genèse du Lorax tire ses racines de la colère de Geisel. 

Des maisons, des appartements envahissaient les collines, et l’auteur s’agaçait de cette destruction de l’environnement. Il avait d’ailleurs décrit son ouvrage comme intentionnellement porté par un message engagé. Et le Lorax n’en démordrait pas : cette créature qui défend les animaux et la nature, dans la vallée des Truffalas, se confronte à un entrepreneur qui produit des tissus à partir des feuilles d’arbre.


Le Lorax, entouré de Truffalas, film de 2012
 

Et il ne s’embarrasse pas trop de la beauté du monde. Or, les Truffalas, ce sont ses arbres touffus, plus doux que la soie.

À l'origine incertaine des Truffalas

L’ouvrage aurait cependant pu ne pas s’achever, sans ce safari qu’il réalisé, au Kenya, avec son épouse Audrey. Au bord d’une étendue d’eau, il vit passer un troupeau d’éléphants qui traversait une colline. « J’ignore pourquoi, mais cela m’a libéré, toutes mes notes se sont mentalement assemblées », racontait-il. Et finalement, il aboutit à ce livre, « mon préféré d’entre tous ».

Selon différentes sources, les Truffalas pourraient également provenir d’un voyage en Afrique — ce que plusieurs photos du parc national du Serengeti (Tanzanie), conservées par Seuss, confirmeraient. Et notamment le Kigelia, ou arbre de saucisse, figure typique des paysages de la brousse tanzanienne.

Elephants - Serengeti National Park safari - Tanzania, Africa
un Kigelia - David Berkowitz, CC BY 2.0
 

Et pourtant, l’origine de cette création reste obscure : que la proximité du cyprès ait conduit, ou non, à ce que la légende grandisse, voilà qui est incontestable. Et les Américains pourraient sans peine pointer sur une carte l’endroit où se trouve l’arbre du Lorax.

On ignore pour l’instant ce qui a provoqué la fin précipitée de l’arbre — l’hypothèse d’une maladie a été écartée, bien qu’il ait connu des problèmes de termites. La ville envisage dans tous les cas de planter un remplaçant dans les prochaines semaines.
 

Dr Seuss, trad. Stephen Carrière – Le Lorax – Le Nouvel Attila – 9782371000568 – 12 € 
 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.