Le faux vrai manuscrit de Delarue que ne publiera pas Léo Scheer

Clément Solym - 18.08.2010

Zone 51 - Insolite - delarue - livre - autobiographique


Mince alors : on peut écrire dans le Parisien et se tromper ? Faut croire. Parce que selon toute vraisemblance, quand le quotidien a annoncé que prochainement, la maison Léo Scheer publierait un ouvrage de Jean-Luc Delarue, il n'en était rien du tout.

Racontant en effet que l'animateur avait planché tout l'été sur son ouvrage, cent fois le remettant sur le métier, le quotidien livrait même un titre : Un service public. Épatant. D'autant plus que ce ne sera jamais le cas.

Réservoir Prod, la société de l'intéressé a diffusé un communiqué démentant formellement cette information et les relations qui pourraient unir la maison à Delarue. « Léo Scheer n'est pas et n'a jamais été son éditeur et qu'il n'existe aucun contrat entre lui et la maison d'édition Léo Scheer. »

Micmac depuis quelques mois

Pourtant, il doit bien exister, ce livre. Déjà en mai 2009, le présentateur avait annoncé son envie d'écrire un bouquin sur « l'évolution de la télévision et notamment la façon dont on donne la parole à la télé ».

Par ailleurs, en septembre 2009, Delarue avait approché l'éditeur, puisqu'il avait fait une lecture. Et derechef, le Parisien ayant probablement surinterprété la chose titrait que suite à un cambriolage de la maison Léo Scheer, l'unique manuscrit de l'animateur avait été dérobé. N'importe quoi, nous avait-on expliqué : « Des tickets-restaurants ont bien été dérobés, mais nous n'avons pas de manuscrit de Jean-Luc Delarue en notre possession. Il est en effet venu faire une lecture de son texte chez nous, mais nous démentons formellement le vol. Le cambriolage, oui, par contre... »

Or, Delarue profite de l'occasion pour s'étonner que « 11 mois après la bourde de Léo Scheer - que celui-ci n’ait pas démenti cette fausse information ». Selon laquelle Léo Scheer serait son éditeur. Eh bien, il l'a fait, justement, dans nos colonnes...

Et si le communiqué confirme bien que Delarue a planché sur un livre, d'inspiration autobiographique - très étonnant... - personne ne sait encore ce qu'il y a dedans et aucun éditeur ne l'a eu entre les mains.

Mais alors, ce n'est pas le même que celui lu l'an passé ?