Le Jurassic Park orphelin de Michael Crichton, mort à 66 ans

Clément Solym - 06.11.2008

Zone 51 - Insolite - Jurassic - Park - Michael


C'est probablement l'auteur qui aura le plus bénéficié de l'effet cinéma dans l'adaptation que Steven Spielberg fit de son roman Jurassic park : Michael Crichton s'est éteint à l'âge de 66 ans. Et si l'on doit retenir quelque chose de ses livres, c'est bien son approche de la génétique et des dangers qu'elle comporte lorsqu'elle est mal utilisée, notamment à des fins commerciales.

Il sera parvenu à nous flanquer une trouille de tous les diables en clonant des dinosaures disparus depuis quelque temps, et pourtant ses livres ont instauré le régime du techno thriller, dans lequel des scientifiques malhonnêtes s'acharnent à faire du profit et voient toujours les conséquences des technologies se retrouvent contre eux.

Après plusieurs best-sellers, la renommée de cet écrivain né à Chicago en 1942 n'est plus à faire. Emporté par un cancer, ainsi que l'a révélé sa famille, il est décédé mardi à Los Angleles. Mais son influence s'est étendue précisément aux univers scientifiques qu'il décrivait, défiant les sciences en pointant les écueils de leurs investigations. Le réchauffement climatique, l'ADN et ses manipulations... autant de thèmes qui sont aujourd'hui des actualités.

« Grâce à ses livres, Michel Crichton a servi d'inspiration aux étudiants de tous âges, contestant les scientifiques dans de nombreux domaines, et éclairé les mystères du monde de telle sorte que nous puissions les comprendre », déclare sa famille dans un communiqué.

On pourra retrouver la chronique de Next, son dernier ouvrage, traitant de la génétique et montrant comment des groupements corporatistes pourraient attaquer en justice un contribuable qui possède un gène sur lequel ils ont déposé un brevet... De la science-fiction, vraiment ?