Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Le Projet Bradbury en piste : compte à rebours des 52 semaines

La rédaction - 23.08.2013

Zone 51 - Chez Wam - Projet Bradbury - livre numérique - expérience littéraire


Avec la sortie ce vendredi de la première nouvelle du Projet Bradbury (dont nous vous présentions les détails en début de semaine), Neil Jomunsi donne le top départ de sa course de fond littéraire. Intitulé Nouveau Message, le texte se présente comme une histoire à la croisée des chemins entre La Quatrième Dimension (version années 50) et l'affaire Manning/Wikileaks. Le texte est pour le moment disponible sur Amazon, Kobo et Smashwords au prix de 0,99€. On peut en apprendre un peu plus sur le blog dédié, hébergé par Actualitté.

 

 

 

Sur le blog, l'auteur revient sur les raisons qui l'ont poussé à choisir le vendredi comme date de sortie pour ses 52 nouvelles. 

[...] il y a les considérations commerciales qu'en tant qu'ancien libraire, je connais bien. Le lundi, les libraires ne sont pas livrés car beaucoup sont fermés. Le mardi, mercredi et jeudi, les grands groupes d'édition investissent les tables des libraires avec leurs nouveautés (on appelle ces sorties par paquets des offices). La majeure partie des sorties françaises ont lieu pendant ces trois jours, afin que tout soit prêt pour le week-end et sa déferlante de clients. Le vendredi est un peu plus calme et c'est en général le jour des indépendants. Il faut bien choisir un jour. Le Projet Bradbury sera donc une lecture de week-end.

Mais cette semaine, c'était également l'anniversaire de Ray Bradbury. Ainsi, sur le blog :

Ray Bradbury aurait eu aujourd'hui 93 ans et je suis certain que si la Mort lui avait laissé un sursis, il aurait fêté cet anniversaire avec entrain. Vous trouverez un bel exemple de cette joie de vivre dans cette courte vidéo, où l'auteur raconte sa passion des livres et son éternel enthousiasme pour l'écriture. Vous y trouverez également une superbe cravate et une statue de Tyrannosaure.

http://youtu.be/EzD0YtbViCs

 

Mercredi, Jomunsi revenait également sur le tempo et la manière dont il comptait organiser son temps pour parvenir au bout de son défi.

Je n'ai jamais vraiment travaillé avec une deadline. Je n'ai jamais participé à un nanowrimo ni même à une quelconque expérience littéraire de groupe du même genre. Je n'arrive pas à me calquer sur le rythme des autres. C'est peut-être une faiblesse, mais cela me permet aussi de me poser la question de mon propre rythme. Cela ne signifie pas que je ne crois pas aux délais, au contraire : les délais imposés sont une bonne motivation pour terminer les choses (c'est bien là le coeur du problème). Mais je n'avais peut-être tout simplement jamais eu le courage de m'attaquer à la montagne par ce versant.

Allez courage, matelot : plus que 51 !